Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

De nouvelles dates pour la 5ème Biennale internationale de Casablanca

Casablanca


le Vendredi 1 Mai 2020

Suite à l’annulation de tous les événements pour contrer la pandémie, le digital est devenu l’allié de tout le monde.



En raison de l’interruption de son programme d’incubation, due à la pandémie du Coronavirus, la Biennale internationale de Casablanca se voit contrainte de repousser les dates de sa cinquième édition. La prochaine édition se déroulera du 24 mai au 1er août 2021 (vernissages et journées professionnelles du 20 au 23 mai). Pour la première fois, la biennale étendra son programme d’expositions sur la région d’Essaouira où se trouvent son Centre d’Art Contemporain et sa résidence d’artistes Ifitry.

Lancement d’un contenu artistique

Ce contexte inédit, dans lequel le rôle de l’art se révèle d’autant plus important, invite à un questionnement sur les modalités de création d’une oeuvre d’art au regard d’un écosystème à la fois local et global. Il amène également à réévaluer les formats de diffusion de l’art contemporain et d’engagement avec le public en période d’incertitude.

« À cet égard, un nouveau contenu artistique sera lancé sur le site de la biennale en mai. Les activités participatives reprendront dès qu’il le sera possible avec les résidences Ifitry et une exposition au Centre d’Art Contemporain. Un avant-programme aura lieu à Casablanca aux dates initiales du 24 septembre au 1er novembre 2020, sous réserve de modification », indique un communiqué.

Il ajoute également que ce nouveau format est développé par l’équipe de la biennale qui est heureuse de compter parmi ses nouveaux partenaires le Hyatt Regency Casablanca qui accueillera, en 2021, une exposition éphémère au HyattArena et des performances DJ et art sonore au Black House ; ainsi que l’Institut français de Casablanca avec lequel la biennale prépare un programme pluridisciplinaire combinant intervention murale, projections d’art vidéo, performance d’art, DJ set et conférence.

« Les mots créent des images »

Intitulée « Les Mots Créent des Images », la 5ème Biennale internationale de Casablanca est commissariée par Christine Eyene, directrice artistique, avec Soukaina Aboulaoula et Cindy Sissokho, commissaires associées.

Portée par la Fondation Maroc Premium, cette édition de la biennale est organisée en collaboration avec : Making Histories Visible (University of Central Lancashire) ; New Art Exchange, programmes Africa/UK: Transforming Art Ecologies et Here, There &Everywhere avec le soutien du Arts Council England, Frac Réunion (Fonds régional d’art contemporain), Institut français, Phileas - A Fund for Contemporary Art et d’autres partenaires qui seront annoncés dans les prochains mois.

Pour tout renseignement complémentaire, il suffit de s’adresser au bureau de la biennale à info@biennalecasablanca.ma.

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 29 Mai 2020 - 12:07 Rehamna : la culture alternative du quinoa