L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Régions

Casablanca / SIEL : L’édition de 2022 se tiendra-t-elle à Rabat ?


Rédigé par A. E. O le Lundi 31 Janvier 2022

Depuis le lancement de sa première édition, le « Salon international de l’édition et du livre », se tenait chaque année pendant dix jours à Casablanca. Comme ses semblables, le SIEL a été suspendu en 2021 à cause de la crise sanitaire. L’édition de 2022 se tiendrait à Rabat.



Casablanca / SIEL : L’édition de 2022 se tiendra-t-elle à Rabat ?
A l’instar de la quasi-totalité des nombreux événements culturels, le Salon international de l’édition et du livre était absent l’année dernière de la scène culturelle nationale, et ce en raison de la pandémie du Covid-19. Le compteur s’est arrêté à la vingt-sixième édition, qui s’est tenue en 2020, avec la participation de près de sept cents maisons d’édition de 42 pays. Cet événement pourrait revenir cette année, mais dans la ville de Rabat cette fois-ci.

En novembre dernier, le ministre marocain de la Culture Mehdi Bensaïd avait annoncé le transfert de l’exposition de la capitale économique du pays vers sa capitale administrative, justifiant cette décision par deux raisons. La première fut la transformation de l’espace qui accueillait le SIEL à Casablanca en un hôpital pour les personnes infectées par le virus, et la seconde était relative au fait que Rabat est devenue la «capitale de la culture africaine» et «la capitale de la culture islamique», ce qui signifie que le SIEL sera inclus parmi les événements culturels qui permettraient à Rabat d’acquérir davantage de rayonnement culturel.

Bien qu’il s’agisse d’une mesure provisoire - comme avait souligné Bensaïd disant que l’exposition reviendrait dans sa ville d’origine en 2023 - la décision a créé un sentiment de mécontentement à Casablanca, où le Salon est un événement majeur, compte tenu de la mobilité culturelle et économique qu’il crée lors de son organisation.

A cette époque, plusieurs élus locaux de Casablanca ont exprimé leur refus de ce qu’ils ont appelé «déplacement forcé» du SIEL à Rabat, qualifiant les justifications du ministre d’illogiques et peu convaincantes, et lui ont demandé de revenir sur la décision, indiquant qu’elle n’impliquait ni le Conseil Communal, ni l’Office des Foires et Expositions de Casablanca (OFEC ).

Plus tard, le Conseil de la ville de Casablanca a entamé des négociations avec le ministère de la Culture, de la Communication et de la Jeunesse, en vue de convaincre les organisateurs pour maintenir l’exposition dans leur ville. Il semble que cette tentative a échoué, car des médias locaux ont récemment cité des élus locaux disant que le ministère était attaché à sa décision de déplacer l’exposition , et qu’il les avait informés que son maintien à Casablanca n’était pas possible, en raison du début des préparatifs pour l’organiser à Rabat.

S’agissant de son budget, une enveloppe de 12 millions de dirhams a été consacrée à l’édition de cette année dans le PLF2022. Un budget «insuffisant» selon le ministre, d’autant plus que, pour cette édition, il faudra construire des chapiteaux en entier.



A. E. O


Entre Rabat et Casablanca...Incertitude
 
L’exposition aura-t-elle vraiment lieu à Rabat le mois prochain ? Rien n’est encore certain. Malgré la poursuite des préparatifs pour l’organiser dans le quartier Souissi de la capitale, l’entrée du pays dans une nouvelle vague de l’épidémie a encore rebattu les cartes, si bien que le sort de l’exposition reste inconnu face à l’augmentation croissante des infections par le mutant Omicron hautement contagieux. Une décision finale serait attendue dans les prochains jours à venir. S’agissant de la date du SIEL 2022, le ministère n’a encore rien précisé. Plusieurs propositions de dates sont évoquées, mais aucune décision n’est prise. Une chose est certaine, le SIEL 2022 aura bien lieu.
 



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News