Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Casablanca : Restructuration du célèbre «Souk El Korea»


Rédigé par Kenza AZIOUZI le Jeudi 3 Septembre 2020

Malgré la crise, la métropole poursuit ses travaux de réaménagement de la ville. Certains sont déjà achevés, tandis que d’autres sont toujours en cours



Casablanca : Restructuration du célèbre «Souk El Korea»
Le célèbre et emblématique Souk de El Korea de la ville blanche connaît ces jours-ci des travaux de réaménagement.

Situé dans le quartier d’El Fida, ce lieu a récemment été témoin de la reconstruction des toits et des couloirs du marché et bien d’autres. Les travaux de préparation du Souk ont progressé au cours de cette semaine, après l’achèvement de la réfection de la toiture du marché en béton armé à l’intérieur des plus petits couloirs du marché. 

En ce qui concerne les grands couloirs du marché, les travaux comprenant la toiture, l’éclairage, en plus de la reconnexion des canaux d’égouts, et la préparation des passages au sol à l’intérieur, comme à l’extérieur du marché, se poursuivront. 

Le succès de cet endroit ne date pas d’aujourd’hui, toutes les catégories sociales s’y rendent. Fortement lié aux importations des produits chinois, et aux produits artisanaux, El Korea a bien gardé son mode de fonctionnement traditionnaliste et archaïque. Très animé, ce lieu connaît au quotidien une foule de passants. Tout le monde y trouve son bonheur, l’espace comprend des magasins de produits électroniques et informatiques dont un grand nombre sont contrefaits, des magasins de vêtements, de meubles, de brocanteurs et antiquaires. Comme on peut y retrouver des particuliers qui proposent la vente des animaux de compagnie, mais aussi sauvages, notamment des hérissons, des tortues ou des caméléons.

Street food

Le souk El Korea est aussi connu pour les marchands ambulants.

On y retrouve également beaucoup de vendeurs ambulants qui proposent différents plats dans les rues de Casablanca. 

Ils installent leur petite charrette dans leur place habituelle, attendant l’arrivée des affamés.

L’odeur des épices est repérée à des kilomètres.

Les vendeurs ambulants de nourriture représentent une caractéristique de la culture ambiante des rues casablancaises. 

Les plats les plus souvent constitués sont les sandwichs de viande et des pois chiches.

Ceci dit, ces travaux pourraient freiner, encore une fois, l’activité des artisans et commerçants de ces lieux. Préalablement fortement impactés par la crise due au nouveau Coronavirus, la reprise était un soulagement pour les marchands, malgré une nette baisse des clients en cette période. 

Kenza AZIOUZI