L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Conso & Web zone

Canicule : Gardez la tête froide pour éviter la chute de cheveux


Rédigé par Meryem EL BARHRASSI le Dimanche 24 Juillet 2022

Les vacances et le soleil profitent au moral mais peuvent être néfastes pour les cheveux. Quand on commence à perdre ses cheveux, c’est la panique. Si pour certaines personnes la chute de cheveux en été passe presque inaperçue, pour d’autres, elle peut entraîner une perte 2 à 4 fois plus importante que le reste de l’année.



« Des cheveux qui tombent » n’est pas forcément synonyme de maladie. En moyenne, femmes et hommes, nous perdons entre 25 et 60 cheveux par jour. Lors de chute de cheveux en été, la perte peut aller jusqu’à 100 cheveux par jour. « À ce moment-là, on perd ses cheveux 2 à 4 fois plus que le reste de l’année », nous explique Dr Fatiha Salhi, dermatologue. Une chute qui dure entre 4 et 6 semaines provoquée par les rayons de soleil. Le soleil augmente la sécrétion des hormones, qui régissent la croissance des cheveux. La pousse des cheveux s’accélère pendant les mois chauds et en automne ils tombent comme les feuilles mortes », nous apprend la spécialiste.

Soleil, mer et cheveux : un équilibre fragile

« On perd tous un peu nos cheveux pendant l’automne, c’est un phénomène naturel », avance la médecin. Cependant, certains facteurs peuvent favoriser cette perte de cheveux. En effet, sur les cheveux comme sur la peau, le soleil est à consommer avec modération. « L’été, les cheveux poussent grâce à la stimulation de la lumière, entre autres. Néanmoins, les nombreuses agressions subies par le cuir chevelu pendant cette même période entraînent une perte de cheveux importante », indique Dr Salhi.

La dermatologue met en avant les rayons ultraviolets qui « agressent nos cellules » et la chaleur qui peut augmenter la sensibilité du cuir chevelu. « Pendant la saison estivale, les cheveux souffrent aussi de l’agression chimique par le chlore dans les piscines et le sel de l’eau de mer », ajoute la spécialiste. C’est bien connu, le sel de la mer et l’exposition intensive au soleil ne font pas bon ménage avec la santé des cheveux.

« Il faut donc prendre des précautions lorsque l’on passe ses vacances à la plage, comme utiliser un chapeau ou une casquette ou se rincer les cheveux en sortant de l’eau », recommande la dermatologue. De plus, comme en été on transpire plus, « on doit adapter son hygiène au quotidien. Evitez à tout prix le coup de soleil sur le crâne. Il existe des produits de protection solaire capillaire. Demandez conseil en pharmacie ou parapharmacie », précise-t-elle.

Perte de cheveux : se protéger sur le long terme

Si on ne perd nos cheveux qu’en été, c’est parce que « les cellules de l’organisme ont toutes une réserve de fonctionnement et de défense », souligne Dr Salhi. De ce fait, on ne voit pas immédiatement les effets des agressions. « En général, la perte de cheveux se rééquilibre sur le long terme, une fois qu’on stoppe les facteurs agressifs », pointe la dermatologue.

« Ceci dit, une chute saisonnière pendant plusieurs années peut amplifier la venue d’une alopécie propre à la génétique et aux hormones de chacun ». L’alopécie est une perte de masse capillaire « avec des cheveux de plus en plus fins qui tombent plus vite ».

Tout d’abord, la spécialiste conseille de ne pas abuser des colorations, des laques ou des shampoings secs, car ceux-ci sont composés d’alcool. Or, l’alcool assèche et abîme le cuir chevelu. Il faut aussi veiller à éviter au maximum de faire des chignons extrêmement tirés ou des tresses qui peuvent provoquer un début d’alopécie. Autre conseil, et pas des moindres : soigner son alimentation.

En effet, faire le plein d’oligo-éléments et de vitamines est primordial pour avoir des cheveux en pleine forme, comme l’explique Dr Salhi : « Une carence en fer se traduit par une perte de cheveux quasi obligatoire. Le fer est très présent et bien assimilable dans les viandes rouges, et dans les sources végétales comme les légumineuses, le zinc est également un oligo-élément primordial pour la bonne santé du cheveu, on le trouve dans les huîtres et les produits de la mer.

Enfin, les vitamines reines du cheveu sont la B3, que l’on retrouve dans le thon, la B5 dans l’oeuf, la B6 dans le hareng ou le lait, et la B8 dans les oeufs ou le poulet ». Autre bonne habitude à prendre, celle du masque régénérant, à raison d’une fois par semaine. Profitez de votre week-end pour laisser poser ce soin durant une quinzaine de minutes. La régularité de l’application aura un résultat probant dès le premier mois.




Meryem EL BARHRASSI


Les gestes à éviter pendant l’été
 
Tout d’abord, préférez un shampoing à l’eau tiède ainsi qu’un séchage à des températures non caniculaires. Surtout, évitez de sortir les cheveux mouillés, les cheveux n’étant pas adeptes des écarts de températures trop extrêmes.

En ce qui concerne le régime alimentaire, évitez les acides gras saturés. Pour parler plus clairement : minimisez les produits d’origines animales comme le beurre, la crème ou le fromage ainsi que les produits déjà cuisinés, frits ou panés. Bannissez de votre salle de bain les soins à base de silicone et de sulfates, qui sont les ennemis d’un cuir chevelu sain. Ils en obstruent les pores et l’agressent.

La chute de cheveux peut être contrée ou enrayée avec des soins naturels et un bon régime alimentaire. Cependant les traitements agissent sur la relève et non sur les cheveux en phase télogène (période qui conduit à la mort d’un tissu).
 







🔴 Top News