Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Bourses sociales d’études : l’UGEP sonne le tocsin sur les inégalités


Rédigé par La rédaction le Lundi 17 Août 2020

A l’approche de la rentrée scolaire dans le contexte défavorable lié aux conséquences de la pandémie sur la situation économique et sociale des populations à revenus modestes, l’UGEP a tiré la sonnette d’alarme sur une inégalité flagrante qui caractérise le régime d’octroi des bourses sociales d’études.



Ahmed Afilal El Alami Idrissi, président de l'UGEP.
Ahmed Afilal El Alami Idrissi, président de l'UGEP.
L‘octroi des bourses sociales d’études est basé sur le critère des revenus des parents, souligne l’Union Générale des Entreprises et Professions (UGEP) ajoutant que si un des parents est assujetti à l’impôt, il est considéré comme non nécessiteux et de ce fait, ses enfants sont non éligibles à la bourse sociale d’études.

Sur cette base, toute personne inscrite sous le régime de l’auto entrepreneur quel que soit sa situation sociale voit ses enfants automatiquement non éligibles à la bourse sociale d’études, déplore l’Union, or, la quasi majorité de ces derniers sont dans une situation précaire. Cette situation inéquitable pose la question de la nécessité de revoir en profondeur le régime de l’auto entrepreneur qui se doit d’être une des voies de sorties du secteur de l’informel.

Ainsi, l’UGEP «demande» au l’Exécutif de trouver de toute urgence une solution à cette question d’octroi des bourses sociales d’études sans discriminer les enfants des auto entrepreneurs pour ne pas alourdir les charges de cette population qui souffre énormément des conséquences de cette pandémie.