L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Sport

Botola Pro D1 / OCK-ASFAR (0-2) : 7ème défaite sur fond d’un bras de fer entre le président et la presse locale


Rédigé par ELAZHAR le Samedi 14 Janvier 2023



Message adressé aux dirigeants de l'OCK.
Message adressé aux dirigeants de l'OCK.
A Khouribga et depuis l’élection de la nouvelle direction du comité-directeur, il sévit un véritable bras de fer entre le président et les représentants de la presse locale.
 
Ainsi, une fois élu président de l’OCK, M. Youssef Jajili, après avoir exigé de la presse locale et nationale des accréditations  pour chaque match de la Botola pour accéder à une tribune de presse qui n’existe même pas, se refusa d’organiser une conférence de presse comme le veut la tradition sportive et pour répondre aux interrogations des gens de la presse.
 
 Et faisant fi du droit à l’information, le président signa incognito son contrat avec le coach portugais et on ne le sut qu’à travers le web.
 
Pire encore, le président voyagea au Portugal pour signer une convention de partenariat avec le club de Benfica et des représentants de l’école de football du club portugais ont été invités à Khouribga et aucun représentant de la presse locale n’a été de la visite et à l’écriture de ces lignes, nous n’avons reçu nulle information de tous ces évènements.
 
N’est-ce pas bizarroïde pour un communicateur patenté devenu président d’un club sportif ? Et pis encore, le président promit une rencontre avec la presse pour l’après match OCK- RCA, mais rien n’en fut à ce jour.
 
Pour ce match contre l’ASFAR, leader du classement général, qui s’annonçait parmi les confrontations les plus palpitantes de cette 12ème journée de la Botola Pro 1 Inwi, l’Olympique Club de Khouribga, avant-dernier joue à domicile, alourdi par 6 défaites et zéro victoires et n’arrive toujours pas à se dégager du  bas du classement ne serait-ce d’un cran.
 
Pour ce  match des extrêmes donc qui a drainé la grande foule, le Portugais Ricardo et ses hommes n’avaient qu’une seule option, celle d’une première victoire qui leur offrirait une bouffée d’oxygène pour la suite de la compétition.
 
Pour la formation militaire, rejointe en tête de classement par le FUS Rabat qui l’avait battue lors de la dernière journée, elle tentera d’éviter, coûte que coûte, un deuxième revers qui sera certainement exploité par ses poursuivants immédiats dont un Wydad qui venait de surclasser le HUSA.
 
Mohamed Ballote siffla le coup d’envoi et les initiatives offensives furent indéniablement phosphatières tellement les coéquipiers de Youssef Oggadi semblaient vivement motivés pour réaliser cette première victoire que tout Khouribga attendait.
 
Devant ce pressing local, les Militaires du coach français Fernando Da Cruz réagissaient par des contres rapides orchestrés sur les flancs  par Zakaria Fati et Ahmed Hamoudane.
 
A la 19ème minute, Ismail El Harrach marqua un but, mais la VAR valida le sifflet de Ballote pour une faute de main.
 
Les manœuvres locales continuèrent d’être plus menaçantes devant des Militaires qui commencèrent à se ressaisir et à forcer le jeu dans le camp khouribgui jusqu’à la 41ème minute où Zakaria Fati réussit à immobiliser la ligne défensive locale pour ouvrir le score sur un tir tendu des vingt mètres qui ne laissa aucune chance à Mohamed Ferni.
 
 Les réactions des khouribguis à ce but furent vaines et Ballote envoya tout le monde à la pause.
 
Au retour des vestiaires, les Phosphatiers  parurent décidés à revenir dans le score, mais il parait que la chance ne voudrait pas sourire aux hommes du portugais, puisque à la 68ème minute, Lamine Diakite que Cruz se préparait à remplacer par Adam Ennafati, aggrava le score, but qui fut validé par la VAR après que le juge de touche ait signalé hors jeu.
 
Bellote rajouta 8 minutes de temps additionnel et 6 autres minutes pour arrêt de jeu quand un supporter investit le champ de jeu, mais rien ne se fit tellement les Khouribguis ne purent à aucun moment revenir dans le score malgré un public houleux qui n’avait baissé, durant toute la partie, ni les bras, ni la voix pour soutenir ses joueurs dans ces moments vraiment très difficiles : 5 points en 12 matches, l’alerte est donc au…rouge !
 
Rendons également hommage aux forces de l’ordre qui, malgré quelques blessés dans leurs rangs à l’issue du match, réussirent à maitriser la situation et à interpeller une dizaine de hooligans.



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Janvier 2023 - 13:38 Mondial 2022 : La FIFA sanctionne l’Uruguay







🔴 Top News