Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Aux Etats-Unis, des milliers de personnes vaccinées se retrouvent contaminées


Rédigé par le Vendredi 16 Avril 2021

Environ 5800 personnes qui ont été vaccinées contre le coronavirus ont de toute façon été infectées, a déclaré le « US Centers for Disease Control and Prevention » (CDC).




Certains parmi ces contaminés sont tombés gravement malades et 74 personnes sont mortes, a déclaré le CDC. La même source a également déclaré que 396 personnes, soit  7% de ceux qui ont été infectés après avoir été vaccinés ont dû être hospitalisés.

Il s'agit de la première étude statistique publique du CDC sur les cas révolutionnaires, et l'agence recherche des modèles pour déterminer des liens avec  l'âge et le sexe du patient et l'emplacement géographique des personnes concernées, ainsi que le type de vaccin qui leur a été administré, les variants dont ils ont été atteint …

« Jusqu'à présent, environ 5 800 cas révolutionnaires ont été signalés au CDC. À ce jour, aucun schéma inattendu n'a été identifié dans les données démographiques des cas ou les caractéristiques des vaccins », a déclaré le CDC, cité par CNN. En outre, il convient de noter que la plupart, de ces cas révolutionnaires se sont produits il y a des semaines.

Une tendance attendue

Environ 77 millions de personnes aux États-Unis sont entièrement vaccinées contre le coronavirus, selon une analyse des données du CDC effectuée par CNN. De ce fait, explique la CDC, le total des cas révolutionnaires représente un très faible pourcentage de ceux qui ont été vaccinés.

A vrai dire, ces cas de récidive étaient attendus. En effet, il est important de comprendre que les vaccins ne sont pas efficaces à 100% et comme « des dizaines de millions de personnes sont vaccinées aux USA, de plus en plus de cas de ce type seront signalés », souligne CNN.

Le CDC recherchera des indices sur les personnes les plus susceptibles d'être infectées malgré le fait qu'elles aient été vaccinées.

Des personnes plus  concernées que d’autres ?

« Les infections ont été signalées chez toutes les personnes de tous âges éligibles à la vaccination. Cependant, un peu plus de 40% des infections concernaient des personnes âgées de 60 ans ou plus », a déclaré le CDC.

La plupart  (65%) sont des femmes et 29% des infections dites paroxystiques sont asymptomatiques. « Le CDC surveille les cas rapportés pour le regroupement par données démographiques des patients, emplacement géographique, temps écoulé depuis la vaccination, type de vaccin ou numéro de lot, et lignée du SRAS-CoV-2 », a indiqué le CDC.

« Le CDC a développé une base de données nationale sur les découvertes du vaccin COVID-19 dans laquelle les enquêteurs du département de la santé de l'État peuvent actuellement saisir, stocker et gérer les données des cas dans leur juridiction", poursuit l’agence en question.