Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Achat d’armes américaines : le Maroc, pays dominant de la région MENA


Rédigé par Hajar Lebabi le Vendredi 25 Septembre 2020

Selon un nouveau rapport du Center for International Policy (CIP), le Maroc achète 91% de ses armes aux États-Unis, plus que tout autre pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord (MENA).



Achat d’armes américaines : le Maroc, pays dominant de la région MENA
Dans le cadre de son programme armes et sécurité, le CIP a récemment publié un rapport sur les principaux fournisseurs d'armes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord de 2015 à 2019. Le centre de recherche américain à but non lucratif a basé ses conclusions sur les données du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI). L’institut étudie les principaux systèmes d'armes conventionnels tels que les avions de combat, les navires, les chars, les véhicules blindés, les bombes et les missiles. Les données n'incluent pas les armes légères telles que les armes à feu.

Les États-Unis sont le premier exportateur d'armes dans 13 pays de la région MENA, fournissant près de la moitié (48%) des armes de la région de 2015 à 2019. La Russie suit avec 17%, puis la France (11%), le Royaume-Uni (5%) et l'Allemagne (5%). La Chine, quant à elle, représente moins de 3%, bien qu’elle fournisse une part importante des drones armés de la région.

Les achats d’armes du Maroc

Le Maroc est en tête de la région MENA en termes de pourcentage d'armes acquises aux États-Unis. Les États-Unis fournissent 91% des armes du Maroc. Le reste provient de la France (9%) et du Royaume-Uni (0,3%).

En 2019, le Maroc a considérablement augmenté ses achats d'armes. Le développement s'aligne sur son plan quinquennal, établi en 2017, pour atteindre une «suprématie militaire régionale». Le Royaume vise à moderniser son armée, ses forces aériennes et sa marine.

Les achats d’armes du Maroc aux États-Unis cette année comprennent 25 avions F-16 et des équipements associés d’une valeur de 3,8 milliards de dollars, ainsi que des mises à niveau de la flotte de chasseurs F-16 existante du Maroc pour 985 millions de dollars. Le département d'État américain a également approuvé la vente de 36 hélicoptères d'attaque Apache AH-64E et de l'équipement connexe au Maroc pour un montant estimé à 4,25 milliards de dollars.

Récemment, en mars 2020, le Maroc a signé un contrat militaire avec l'armée américaine pour l'achat de 25 véhicules blindés pour 240 millions de dollars.

La commission des affaires étrangères, de la défense, des affaires islamiques et des MRE de la Chambre des représentants a adopté un projet de loi-cadre, en juin, qui permettrait la création d’une industrie de l’armement au Maroc. Cela réduirait la nécessité pour le pays d’importer des armes de producteurs étrangers.

Bien que le Royaume renforce son arsenal et élargisse son budget militaire, un rapport distinct du SIPRI a classé le Maroc au 31e rang mondial en termes d'importations d'armes. Le pays ne représentait que 0,8% des achats mondiaux d'armes en 2019. Cependant, le Maroc est l'un des trois premiers importateurs d'armes en Afrique, après l'Égypte et l'Algérie.