Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Yémen : Trois soldats tués dans une attaque houthie


Rédigé par La rédaction le Dimanche 20 Février 2022

Trois soldats yéménites ont été tués et treize autres blessés, samedi, dans une attaque houthie, de son côté, l'armée yéménite a annoncé avoir abattu deux drones houthis, dans le nord-ouest du pays.



"Le groupe houthi a ciblé une mosquée située dans le camp d'Al-Alam dans le district d'Ateq relevant de la province de Chabwa, avec un missile balistique", a souligné une source militaire. Une autre source a déclaré, sous couvert d'anonymat, que l'attaque a fait trois morts et treize blessés parmi les soldats yéménites.

"Le bombardement a eu lieu pendant la prière d'al-Maghrib à l'intérieur d'une mosquée dans le camp, où sont présentes les Forces de défense de Chabwa (anciennement les Forces d'élite de Chabwa) et des unités de la Brigade des géants de l'armée yéménite", a indiqué la source.

Dans ce même contexte, une source médicale a déclaré à l'Agence Anadolu que certains blessés se trouvent dans un état critique, appelant les citoyens à faire don de leur sang pour les sauver.

Pour l'heure, aucun commentaire officiel n'a été émis à ce sujet.

Le 28 décembre dernier, le groupe houthi avait ciblé l'aéroport international d'Ateq, dans le gouvernorat de Chabwa, avec des missiles, quelques heures après que des unités de l'armée yéménite ont pris position sur le site.

Deux drones abattus par l’armée yéménite
 
Par ailleurs, l'armée yéménite a annoncé, samedi, avoir abattu deux drones houthis, dans le gouvernorat de Hajjah, dans le nord-ouest du pays, précisant que l'un des deux engins était piégé.

C'est ce qui ressort d'un bref communiqué rendu public par le bureau de presse des forces armées yéménites et consulté par l'Agence Anadolu.

"Les défenses de la cinquième zone militaire (gouvernementale) ont abattu deux drones appartenant à la milice iranienne houthie. L'un deux était piégé", indique le communiqué, sans plus de détails.

Aucun commentaire n'a cependant été émis par les Houthis jusqu'à 15H30 GMT.
 
Depuis près de 7 ans, le Yémen endure une guerre, qui a engendré la mort de 233.000 personnes. 80% de la population, soit environ 30 millions de personnes, sont devenues dépendantes des aides pour assurer leur survie, dans la pire crise humanitaire au monde, selon les Nations Unies.

L'Arabie saoudite dirige depuis mars 2015, une Coalition arabe qui mène des opérations militaires au Yémen pour soutenir les forces pro-gouvernementales, face aux Houthis soutenus par l’Iran et qui contrôlent plusieurs provinces, dont la capitale Sanaa.

En novembre dernier, l'ONU avait estimé dans un rapport que la guerre au Yémen aurait causé d'ici fin 2021 la mort de 377.000 personnes, de manière directe ou indirecte.