Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Yémen : Nouvelle spirale des tensions


le Lundi 8 Mars 2021

La coalition arabe a annoncé dimanche la destruction de missiles houthis sur Jizan. Ryad a aussi déclaré qu’un de ses ports pétroliers a été la cible d’attaques le même jour.



Yémen  : Nouvelle spirale des tensions
Sur fond de nouvelles frappes contre les positions militaires des Houthis au Yémen, la coalition arabe affirme avoir intercepté des missiles balistiques lancés par les rebelles contre la ville saoudienne de Jizan.

«Deux missiles balistiques lancés par des formations houthies vers Jizan ont été détruits», informe la chaîne de télévision citant la coalition.

Plus tôt dimanche, la coalition a annoncé l’interception en Arabie saoudite de 10 drones lancés contre des cibles «civiles» du royaume par les rebelles du Yémen, dans une escalade d’attaques contre le territoire saoudien.

Bien que ces tirs n’aient pas été revendiqués, l’Agence de presse saoudienne (SPA) a accusé les Houthis, qui ces dernières semaines multiplient leurs tirs contre le royaume saoudien menaçant ce pays de nouvelles attaques.

Des installations d’Aramco prises pour cible des Houthis

L’Arabie saoudite a aussi déclaré qu’un de ses ports pétroliers et un quartier résidentiel de Saudi Aramco avaient été la cible d’attaques ce dimanche. Aucun dégât matériel ni humain n’est à déplorer. Les Houthis du Yémen ont annoncé via leur porte-parole militaire avoir lancé des drones et tiré des missiles dimanche sur une installation de la compagnie pétrolière saoudienne Aramco à Ras Tanura et sur des cibles militaires dans des villes saoudiennes.

L’Arabie saoudite a pour sa part confirmé deux attaques, précisant que l’une, menée au drone, a visé le port pétrolier de Ras Tanura, notamment son parc de réservoirs, et qu’un débris de missile est tombé dans la zone résidentielle d’Aramco à Dhahran.

Cela étant dit, le ministère de l’Énergie du royaume souligne l’absence de toute perte humaine et de dégât matériel.

Plus tôt dimanche, les médias d’État saoudiens avaient déclaré que la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite luttant contre les Houthis avait intercepté 12 drones armés ainsi que deux missiles.

La mission américaine en Arabie saoudite a pour sa part publié un avis évoquant de possibles attaques et explosions de missiles dimanche soir dans la région des trois villes de Dhahran, Dammam et Khobar, dans la province orientale de l’Arabie saoudite, qui abrite la plupart des installations de production et d’exportation de pétrole de Saudi Aramco.

Au Yémen, la coalition arabe porte des frappes contre les rebelles notamment à Sanaa. La coalition conduite par l’Arabie saoudite avait auparavant annoncé le bombardement de plusieurs cibles appartenant aux Houthis après plusieurs attaques de drones lancées par le mouvement.

Un journaliste de Reuters en poste à Sanaa, la grande ville du nord du pays, a constaté plusieurs frappes aériennes et a vu un panache de fumée noire s’élever à proximité d’un camp militaire.

Les Houthis multiplient depuis plusieurs mois les attaques transfrontalières vers l’Arabie saoudite, principalement contre le sud du pays. La coalition militaire dirigée par Riyad assure avoir intercepté la plupart des projectiles tirés par les rebelles.

Les rebelles chiites ont revendiqué l’an dernier des attaques à l’aide de drones contre plusieurs installations d’Aramco, dont le plus grand site mondial de transformation de brut.

En réponse, la coalition mène régulièrement des frappes aériennes contre des territoires contrôlés par les Houthis.

  


Dans la même rubrique :
< >