Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Wydad-Gamondi : "Le coaching à distance !"


Rédigé par A. KITABRI le Samedi 12 Septembre 2020



Gamondi secondé par Moussa Ndaw, c’est la formule adaptée par le président du WAC pour ne pas laisser le poste du coach vacant après le limogeage à "l'amiable" de Garidou !
         
Si Gamondi est le patron sur le terrain des entraînements et dans les vestiaires, lors des matchs officiels, il ne pourra pas être présent sur le banc. C'est Moussa Ndaw qui devra assurer l'intérim.  Gamondi, lui, assurera le « coaching à distance » pour utiliser un mot à la mode. 
         
Après le travail à distance, l'enseignement à distance, voilà une autre expression qu'il faudra adopter : « le coaching à distance !». 
       
Pourquoi Gamondi ne peut-il pas assurer le coaching en présentiel ?

     - Gamondi avait été viré de ses fonctions à la tête du HUSA après la finale de la Coupe du Trône perdue face au TAS. 

      -Vers la moitié de janvier 2020, Gamondi a été recruté dans la précipitation par le président du Wydad pour remplacer Zorane débarqué "de force" du poste de coach du Wydad. 

    - Mais l'article 63 des règlements des compétitions de La FRMF stipule que durant la même saison, un cadre technique, disposant d'une licence délivrée par la FRMF, ne peut en cas de rupture anticipée du contrat, bénéficier d'une autre licence l'habilitant à exercer auprès d'un autre club dans le même niveau de compétition ou d'un niveau supérieur.
 
      -C'était pour cette raison que Gamondi n’avait pas pu succéder à Zorane sur le banc wydadi. Naciri lui a confié alors la fonction de manager général pour contourner l'article 63.         

-Toutefois, il lui a été interdit de se trouver sur le banc lors des matchs officiels faute de licence fédérale. 

-Par la suite, il y eu le recrutement de Garidou. 

-Actuellement, le même scénario se reproduit. Mais en attendant la fin de la saison, pour régulariser la situation de Gamondi, celui-ci devra se contenter du "coaching à distance". Ndaw assurera le relais. 

        -L'instabilité des entraîneurs à la tête du Wydad aura au moins servi à quelques choses : introduire une nouvelle expression dans le vocabulaire sportif (le coaching à distance !).