Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Volley-ball : Rien ne va plus, malgré toutes les bonnes volontés


Rédigé par Abdelilah IBN GHAZALA le Jeudi 3 Septembre 2020

La suite des compétitions du championnat du Maroc et le championnat de beach-volley en stand-by



Volley-ball : Rien ne va plus, malgré toutes les bonnes volontés
Voilà une situation bien rocambolesque avec une fédération royale marocaine sportive qui ne sait plus où se donner la tête. La FRMVB essaie tant bien que mal à faire entamer la suite des compétitions du championnat du Maroc et un championnat de beach-volley sans y arriver malgré toutes les bonnes volontés des membres fédéraux. Il y a un mois, le bureau fédéral avait annoncé tout un programme pour faire poursuivre le championnat et les éliminatoires de la Coupe du Trône, mais il fallait attendre l’autorisation du ministère de la Jeunesse et des Sports, comme le doit la situation actuelle de la pandémie COVID-19. Mais par crainte de propagation du virus, cette autorisation avait été refusée. Puis c’est le calme total qui inquiétait la famille du volley ball dont certains se contentait d’organiser des conférences à distances élaborant des thèmes techniques et pédagogiques qui ont tendances à instruire joueurs, entraineurs, arbitres et dirigeants. 

Quelques jours après, le bureau fédéral revient à la charge pour annoncer sa décision de vouloir organiser, une première dans l’Histoire du volley-ball, le premier championnat national de beach-volley qui se jouera par régions. Une décision qui avait été prise par les instances internationales de cette discipline. Toutefois, il fallait attendre à nouveau les autorisations officielles alors que l’information circulait dans la plupart des sites électroniques. Autre surprise, le beach-volley qui se joue pratiquement dans les plages et selon les interdictions actuelles de fréquenter les plages, l’autorisation n’avait été accordée qu’au niveau de la ville de Casablanca qui dispose des terrains de beach-volley ailleurs que dans les plages. Ainsi soit-il. Le bureau fédéral décide donc de faire abstraction de ce championnat, mais organise un tournoi de ce sport auquel participeront uniquement des jeunes de moins de 19 ans afin d’établir une sélection d’une équipe nationale qui pourrait nous représenter aux prochains championnats d’Afrique des nations qui aura lieu en Tunisie vers le mois de septembre. Toutefois ne peuvent se présenter à ce tournoi que les joueurs, arbitres et entraineurs de l’équipe nationale avec interdiction au public et surtout après avoir réussi le test de COVID-19.

Mais ce n’est pas terminé ! On apprend de source bien informée mais non officielle que, selon la situation actuelle de cette pandémie, le Maroc et un autre pays d’Afrique ne seraient pas autorisés par la Tunisie à venir participer au championnat d’Afrique. Ce cas serait révisé selon les circonstances en cours. Notre directeur technique, Idrissi, est dans tous ses états, lui qui, cette saison, avait établi tout un programme des équipes nationales mettant à profit ses solides et longues expériences, souhaite vivement une importante et rapide régression de cette pandémie qui entrave le déroulement du sport d’une façon sereine.

Abdelilah IBN GHAZALA

  


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Septembre 2020 - 22:46 Arbitrage : Redouane Jayed pour gérer le derby