L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






International

Visite de Macky Sall en Russie : Eviter à l’Afrique les dommages collatéraux


Rédigé par W. S. le Lundi 6 Juin 2022

La visite du chef de l’Etat sénégalais et président de l’Union africaine (UA), Macky Sall, vendredi en Russie, était attendue à plus d’un titre. Elle est intervenue dans un contexte particulier avec le renchérissement des prix des céréales, liée à la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Une situation qui fait craindre la famine en Afrique, si rien n’est entrepris dans le sens de l’apaisement.



Selon les observateurs, ce déplacement de Macky Sall a marqué un pas significatif pour renforcer la position politique mondiale de l’Afrique. Dans son entretien avec son homologue russe, le président sénégalais est allé au vif du sujet : « Je suis venu vous voir pour vous demander de prendre conscience que nos pays, bien qu’éloignés du théâtre des opérations, sont victimes de cette crise sur le plan économique ».

Le président en exercice de l’Union africaine a aussi raison quand il souligne qu’une grande partie de l’humanité est très attentive à ce qui se passe en Ukraine. D’où il a évoqué la nécessité de libérer les stocks de céréales et d’engrais. Il faut dire que plusieurs pays africains ressentent les effets combinés du retard des exportations de céréales et de la hausse des prix du carburant, comme le fait remarquer la FAO.

De l’avis de tous, les sanctions contre la Russie ont entraîné plus de gravité, puisque l’accès aux céréales venant de Russie, au blé en particulier, mais surtout aux engrais, est devenu quasi impossible. Et cela crée de sérieuses menaces sur la sécurité alimentaire du continent.

Initiatives ambitieuses

Macky Sall avait des arguments pour parler avec Vladimir Poutine. En effet, le Sénégal s’est abstenu le 2 mars dernier d’un vote de l’Assemblée générale de l’ONU pour exiger que la Russie cesse immédiatement de recourir à l’usage de la force contre l’Ukraine. Sans compter que près de la moitié des pays africains se sont également abstenus ou n’ont pas voté lors des deux votes.

Par ailleurs, en 2019, le président Vladimir Poutine a accueilli des dizaines de dirigeants africains à Sotchi dans le but de réaffirmer le partenariat de la Russie avec le continent africain.

Rappelons que quatre mois après le début de son mandat d’un an à la présidence de l’UA, cette mission diplomatique n’est qu’une des initiatives ambitieuses que le dirigeant sénégalais a lancées sur la scène internationale. Il a également appelé à l’octroi de deux sièges africains permanents au Conseil de sécurité de l’ONU, plaidé pour que l’UA rejoigne le G20 et exigé une réforme de l’OCDE pour allonger la durée des prêts aux pays africains.

Enfin, entretenant des liens étroits avec la France et les Etats-Unis, ainsi que des relations avec la Chine, Israël, l’Iran et l’Arabie saoudite, le Sénégal entretient une des diplomaties les plus dynamiques d’Afrique, fait observer cet analyste. Et Alioune Tine, fondateur du centre de réflexion Afrikajom Center à Dakar, ajoutera que M. Sall exerce un bon leadership pour s’assurer que la voix du continent africain soit entendue.


W. S.