L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Visite de Lord Ahmad au Maroc : La nouvelle feuille de route du partenariat maroco-britannique


Rédigé par Anass Machloukh le Mercredi 27 Juillet 2022

En visite au Maroc, le ministre britannique chargé des relations avec l’Afrique du Nord veut instaurer un nouveau partenariat bilatéral, basé sur l’Education et le « Green Finance ». Détails.




Lord Tarik Ahmad, ministre d'État chargé des relations avec l'Asie du Sud, l’Afrique du Nord, les Nations Unis et le Commonwealth, est venu renforcer le partenariat maroco-britannique, avec pour objectif trois priorités : l’éducation, l’investissement et la transition énergétique. Raison pour laquelle il a rencontré, ce mardi, ses homologues marocains, Abdelatif Miraoui et Leila Benali, en plus de plusieurs représentants du secteur financier.

Angliciser le Maroc !

Depuis le Brexit et la signature de l’accord d’association en 2019, le Royaume-Uni voit le Maroc d’un regard différent. Londres parie sur la langue anglaise pour promouvoir ses relations avec Rabat. L’enseignement supérieur est, par conséquent, la meilleure passerelle. Le gouvernement britannique veut profiter de l’engouement des jeunes générations pour la langue de la mondialisation pour renforcer la présence des universités anglaises. La visite du Lord a été l’occasion d’annoncer l’ouverture du Campus de l’Université « Coventry » à Casablanca.

Focus sur la "green finance"

Outre l’éducation, le développement durable a été au cœur des discussions que Lord Ahmad a eues avec la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, qui l’a accueilli dans son bureau. Dans ce domaine, le Royaume Uni compte sur le Maroc pour développer un partenariat mutuellement bénéfique, d’autant que les deux pays ont manifesté leur volonté de collaborer lors de la COP26 qui a lieu à Glasgow.

Les prémices d’une coopération fructueuse se font déjà sentir. Selon plusieurs rapports médiatiques, le projet X-links devrait relier les deux pays par un câble électrique via lequel le Maroc devrait exporter de l’Energie verte au marché britannique. Ce projet est réel, bien qu’il soit dans ses phases préliminaires, nous a rassuré Lord Ahmad, ajoutant que ce dossier a été évoqué lors de son entretien avec Leila Benali.

Le ministre britannique n’a pas omis de parler de Business. Raison pour laquelle il s’est réuni avec plusieurs représentants du secteur des Finances au Maroc lors d’une réception à la Résidence de l’Ambassadeur à Rabat. L’enjeu est de déboucher sur des investissements et des projets communs, a fortiori dans le domaine de l’économie verte et les énergies renouvelables. Un domaine où le Maroc peut attirer des capitaux en provenance de London City.
Le ministre britannique, rappelons-le, aura, mercredi, une entrevue avec le Chef de la Diplomatie marocaine, Nasser Bourita.










🔴 Top News










 
Other