Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Violences domestiques : le Maroc milite pour la paix aux foyers


Rédigé par S.J le Dimanche 12 Avril 2020

Le Royaume mobilise les Etats membres de l'ONU pour appuyer l’appel d’António Guterres à protéger les femmes en période de confinement.



Violences domestiques : le Maroc milite pour la paix aux foyers
Le secrétaire général de l'ONU a lancé le 23 mars un appel mondial à protéger les femmes et jeunes filles. Le confinement de près de 3 milliards de personnes pour lutter contre le Covid-19 a engendré une nette augmentation des violences à l'intérieur des foyers, dans plusieurs pays. Dans ce cadre le Maroc, a pris la noble initiative, avec l’Union Européenne et un groupe de pays composé de la Nouvelle Zélande, l’Argentine, la Turquie, la Mongolie et la Namibie, d’élaborer une déclaration conjointe pour soutenir le nouvel Appel du Secrétaire Général de l’ONU, M. António Guterres, pour «la paix à la maison, dans les foyers, à travers le monde entier».

«Nous savons que les mesures de confinement et les mises en quarantaine sont essentielles pour venir à bout du COVID-19. Mais elles peuvent en conséquence piéger les femmes avec des partenaires violents», s’est alarmé le Secrétaire général de l’ONU.

Ainsi, le royaume s’est lancé dans une véritable contre la monte, afin de mobiliser le plus grand soutien international et rallier la volonté politique pour appuyer l'Appel du Secrétaire général des Nations-Unies.
Un total de 124 Etats Membres de l’ONU a répondu favorablement à la déclaration initiée par le Maroc, l’Union européenne et le "core group", et ce en moins de 24 heures. Cette déclaration de soutien avec les noms des 124 pays signataires a été envoyée au Secrétaire Général de l’ONU. Une quinzaine d’autres pays se sont subséquemment joints à la liste des co-parrains.

En signant cette déclaration, les pays s’engagent à faire de la prévention et de la réparation de la violence domestique un élément clé des réponses nationales et mondiales contre le COVID-19, et à instaurer une politique de tolérance zéro en matière de violence domestique.
 
(Avec MAP)

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 21:09 PLF 2021 : les cinq piliers recommandés par la CGEM

Vendredi 25 Septembre 2020 - 19:02 Les R’batis s’indignent des grèves des "mo9ata3a"