Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Edito & Chronique

Vaccination : gare aux fausses promesses !


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Dimanche 7 Février 2021


M. El Atouabi, Directeur de l'Opinion
M. El Atouabi, Directeur de l'Opinion
Rebelote, nous revoilà plongés dans un nouveau cycle d’annonces d’arrivées imminentes de nouvelles livraisons de doses de vaccins anti-Covid qui s’avèrent souvent imprécises, voire erronées. Car, comme on l’aura compris, l’un des paramètres les moins maîtrisables et les moins fiables en ces temps de vaccination tous azimuts à travers le monde, n’est autre que le délai de livraison des doses de vaccin par les fournisseurs internationaux. 

L’avant-début, hésitant et stressant, de notre campagne nationale de vaccination en est la meilleure illustration. Après s’être engagé sur des dates de lancement qui ont été maintes fois reportées, avec tout ce que cela a généré comme déceptions et angoisses dans les esprits des Marocains, notre ministre de la Santé ne semble avoir tiré aucun enseignement de ses précédents déboires calendaires.

A l’unisson avec les membres du gouvernement où il siège, il continue d’énoncer des échéances sur lesquelles il n’a pourtant aucune maîtrise, puisque le fin mot de l’histoire reste à la discrétion des laboratoires qui produisent les doses de vaccin escomptées. C’est ainsi qu’après la promesse d’un Ramadan tranquille avec une immunité collective qui devrait être atteinte, selon lui, à compter de la mi-mai, ce dernier s’est aventuré, au lendemain du début de la campagne nationale de vaccination, à fixer de nouvelles échéances pour la réception de nouvelles livraisons de vaccins, aussi illusoires que celles précédemment annoncées en On ou en Off. Ce qui a la fâcheuse conséquence de semer les germes du doute dans l’opinion publique et de saper la crédibilité de toutes les autres annonces relatives à la campagne nationale de vaccination actuellement en cours dans des conditions impeccables d’organisation qui méritent d’être saluées et encouragées. 

L’autre contrecoup des délais annoncés et non tenus est d’ordre économique, avec des impacts désastreux sur des secteurs aussi dévastés que le tourisme ou l’événementiel soumis à des contraintes calendaires qui imposent, plus que dans tout autre secteur, d’anticiper les recettes, les investissements et la prise de commandes. D’où l’appel du Comité Exécutif de l’Istiqlal à davantage de prudence et de tempérance avant l’annonce de ces délais qui sont autant de promesses dont la concrétisation dépend du bon gré de fournisseurs, eux-mêmes soumis à un pressing acharné des grandes puissances, comme l’Union Européenne, pour s’accaparer la primeur de leur production.

Continuons donc à vacciner du mieux que nous pouvons, sûrement et sereinement, mais abstenons-nous des effets d’annonces et des excès d’autoglorification.

Majd EL ATOUABI

  



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 16:34 L'Opinion : Evitons les erreurs du passé

Dimanche 18 Juillet 2021 - 16:16 Irlande : l’ancien ennemi, prochain allié