Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Edito & Chronique

Vaccination : après le doute, le soulagement ?


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Jeudi 28 Janvier 2021


M. El Atouabi, Directeur de l'Opinion
M. El Atouabi, Directeur de l'Opinion
Dans le tumulte des guerres souterraines actuellement en cours à travers le monde pour l’acquisition du vaccin anti-Covid, une lutte sans merci est livrée entre Etats puissants et pays aspirant au développement. Forts de leurs dollars, de leurs euros et surtout de leur poids géostratégique, les premiers n’éprouvent aucune vergogne à damer le pion aux seconds en se goinfrant de doses de vaccin qui dépassent souvent leurs besoins réels, dans une course effrénée à l’approvisionnement qui laisse sur le pavé des dizaines de nations, pauvres et moins pauvres, plus que jamais impuissantes. 

Dans ces ripailles vaccinales décomplexées et amorales, le Maroc, qui était pourtant l’un des premiers pays à se positionner et à commander le précieux élixir, a failli se faire doubler par des pays mieux-disants et plus influents ou simplement par des intermédiaires et courtiers internationaux animés par le seul appât du profit. La livraison d’une première cargaison de vaccins d’AstraZeneca, suivie mercredi par ceux de Sinopharm, résonne donc comme l’épilogue heureux d’une longue période de doute, amplifié par les nombreux reports de livraisons, que le Maroc a su surmonter grâce à la mobilisation de sa diplomatie sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, fortement impliqué depuis le début dans ce dossier stratégique.

Mais l’affaire n’est pas pour autant complètement gagnée. Le premier lot de vaccins réceptionné couvrant à peine un dixième des besoins réels pour une vaccination de masse à même de procurer la tant espérée immunité collective, le pressing doit continuer sur les fournisseurs afin qu’ils honorent leurs engagements contractuels envers le Maroc. Dans cette phase délicate où le pays devra assurer son approvisionnement tout en étant engagé dans une campagne nationale de vaccination déjà entamée, le Royaume pourra compter sur ces hommes et ces femmes de l’ombre qui œuvrent dans les coulisses pour le maintenir sur l’échiquier de la géopolitique vaccinale et sauvegarder la santé de sa population. Pour cela, ils méritent notre gratitude.

Majd EL ATOUABI

  



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 16:34 L'Opinion : Evitons les erreurs du passé

Dimanche 18 Juillet 2021 - 16:16 Irlande : l’ancien ennemi, prochain allié