Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Bien-Être

Vacances : Que boire et manger avant de prendre la route


Rédigé par la rédaction le Dimanche 26 Juillet 2020



Vacances : Que boire et manger avant de prendre la route
Avant de prendre la route, et encore plus avant un long trajet, il est important de penser à ce que vous allez manger avant et pendant la route. Un repas équilibré peut aider votre organisme pendant les heures de conduite, en vous apportant de l’énergie ou en limitant la somnolence par exemple.

Consommés en trop grande quantité, les aliments et les boissons pèsent sur la vigilance du conducteur jusqu’à provoquer une somnolence dangereuse au volant. Dr Yousra Moustafid, nutritionniste, fait le point sur ceux à privilégier avant de prendre la route cet été.

« Si vous ne mangez pas, ou trop peu, votre corps n’aura aucun apport énergétique. Votre cerveau risque de perdre en efficacité et cela peut s’en ressentir sur votre conduite. À l’inverse, prendre un repas trop copieux et manger des aliments trop riches, trop gras ou trop sucrés n’est pas recommandé non plus », souligne la nutritionniste. En pleine digestion, l’organisme apparaît comme alourdi, ce qui augmente les risques de somnolence au volant.

Manger le plus léger possible

Pour alléger son assiette, on s’inspire des régimes alimentaires pauvres en viande rouge avec des légumes et des fruits de saison, avant de terminer par un yaourt. Si l’on souhaite manger des protéines, Dr Moustafid recommande de se tourner vers des viandes blanches comme un blanc de volaille, des poissons maigres ou des oeufs, toujours en petite quantité. Néanmoins, il faut avouer qu’on ne retrouve pas forcément ce genre de menu sur toutes les aires d’autoroutes. Dans ce cas-là, la nutritionniste suggère d’opter pour un sandwich simple et une salade.

Privilégier les en-cas peu sucrés

Si la faim se fait ressentir au fil des kilomètres, on pourrait penser qu’un sachet de biscuits peut faire l’affaire, voire va nous maintenir éveillés avec son taux de sucre élevé. Grosse erreur d’après la nutritionniste : « si le sucre permet d’augmenter rapidement la vigilance, il entraîne un gros rebond hypoglycémique derrière, un peu comme des montagnes russes », précise Dr Moustafid.

S’hydrater le plus régulièrement possible

Après les fortes chaleurs de ces dernières semaines, on a tendance à abuser de la climatisation en voiture et donc à avoir plus rapidement la gorge desséchée. C’est pourquoi les professionnels de santé insistent sur le fait de s’hydrater fréquemment, avant que la soif ne se fasse ressentir. Côté boissons, on privilégie sans grande surprise l’eau et on oublie les consommations sucrées. Ces dernières sont contre-productives au volant. « Elles déshydratent, apportent du sucre et donc fatiguent plus qu’autre chose l’organisme », conclut la nutritionniste.

  


Dans la même rubrique :
< >