Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Unicef-Maroc : Signature d'un mémorandum d'entente avec la Fondation Mohammed VI pour la Réinsertion des Détenus


Rédigé par La rédaction le Mardi 2 Février 2021

La Fondation Mohammed VI pour la Réinsertion des Détenus et l’UNICEF-Maroc ont signé récemment à Rabat un mémorandum d'entente (MoU) pour la réhabilitation et la réinsertion des enfants de revenants et enfants accompagnants des revenants de zones de conflit.



Ce MoU a été signé à l'occasion de la visite du directeur régional de l'UNICEF pour l'Afrique du Nord et le Moyen Orient (MENA), Ted Chaiban, à la Fondation, laquelle s'inscrit le cadre du renforcement et de la consolidation du partenariat entre les deux parties portant sur la promotion de la protection des enfants en contact avec la loi, indique la Fondation dans un communiqué. 

Présidée par le Coordonnateur national de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, Abdelouhed Jamali Idrissi et tenue en présence de la représentante de l'UNICEF au Maroc, Giovanna Barberis, cette rencontre fut une opportunité pour présenter et passer en revue le bilan de partenariat entre les deux parties issu de la mise en œuvre de la convention de partenariat, signée le 05 janvier 2018 dans le cadre du programme "Himaya", ajoute la même source.

Le directeur régional de l'UNICEF pour la région MENA a salué lors de son allocution les multiples réalisations et efforts déployés et/ou supervisés par la Fondation, notamment ses interventions pendant la période de pandémie Covid-19 au profit des enfants en contact avec la loi.

Par ailleurs, les deux parties se sont accordées sur la nécessité de consolider et de promouvoir leur collaboration future et ont discuté des perspectives d’avenir pour le prochain exercice, en relevant les chantiers et programmes de collaboration prioritaires, dont celui de la réhabilitation et de la réinsertion des enfants de revenants et enfants accompagnants des revenants de zones de conflit, conclut le communiqué.