Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Une fin d'exercice mitigée pour l'Office des Changes


Rédigé par C.B le Vendredi 31 Décembre 2021

Transferts des MRE, échanges extérieur, balance commerciale et flux des investissements directs étrangers (IDE) … Voici les dernières statistiques publiées par l’office des changes. Détails.



Une fin d'exercice mitigée pour l'Office des Changes
Le bulletin mensuel des échanges extérieurs de l’offices des changes à fin novembre 2021 montre que les envois de fonds réalisés par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) se sont élevés à plus de 86,48 milliards de dirhams (MMDH) à fin novembre 2021, contre 61,29 MMDH une année auparavant. Ces transferts ressortent ainsi en hausse de 41,1% ou de 25,187 MMDH, précise l’Office dans son bulletin sur les indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de novembre. Ce bulletin fait aussi état d’un excédent de la balance des échanges de services en hausse de 5,9% à plus de 59,94 MMDH.
 
Dans le détail, les exportations se sont améliorées de 9,1% pour se situer à 127,5 MMDH à fin novembre 2021, et les importations ont augmenté de 12% à plus de 67,55 MMDH.
 
Le tourisme, ce secteur toujours mal en point .. 

Les voyages, principale composante des échanges de services, ont affiché un solde excédentaire quasiment stable par rapport à fin novembre 2020. Toutefois, par rapport à 2019, année de référence d’avant-Covid, le manque à gagner est de 82 milliards de DH. Et davantage si on tient compte du fait que ce secteur était dans une dynamique très positive avec de fortes croissances au cours des années précédentes. Si l’on compare les onze premiers mois des années 2021 et 2019, la baisse est proche de 60% (58,7% exactement).
Ces 82 milliards de DH sont autant de pertes pour l’hôtellerie, la restauration, une partie des transports, l’artisanat culturel, les guides touristiques….

Quant aux dépenses voyages , les marocains ont dépensé près de  9,8 MMDH à fin novembre 2021 contre 9,58 MMDH une année auparavant . En 2019, la dépense officiellement comptabilisée des onze premiers mois avait été de 19,26 milliards de DH.

 


Échanges extérieurs : Le déficit commercial se creuse … 

Le déficit commercial du Maroc quant à lui,   s’est établi à 181,01 milliards de dirhams (MMDH) à fin novembre 2021, en hausse de 26,4% par rapport à la même période de 2020. Ainsi, parmi les facteurs expliquants cette hausse est l'augmentation des importations de 24% tandis que les exportations n'ont évolué que de 22.5% durant les onze premiers mois 2021.  Le bulletin fait, en outre, ressortir qu’à fin novembre 2021, les exportations de marchandises se situent à 293,15 MMDH contre 239,37 MMDH un an auparavant, soit une hausse de 22,5% ou +53,77 MMDH. Ainsi, les achats des produits finis de consommation continuent leur hausse pour atteindre 111,76 MMDH à fin novembre 2021 contre 85,45 MMDH à fin novembre 2020, soit une hausse de 30,8%.

De son côté, la facture énergétique a augmenté de 49,3%, en raison de la hausse des approvisionnements en gas-oils et fuel-oils (+10,73 MMDH) suite à un accroissement des prix de 39,1%, conjugué à l’élévation des quantités importées de 9,2%. Les importations de ce produit à fin novembre 2021 demeurent, toutefois, inférieures à celles affichées durant la même période en 2018 et en 2019, précise l’Office. 

Pour ce qui est des exportations, leur accroissement concerne l’intégralité des secteurs, essentiellement le secteur des phosphates et dérivés (51,9%), celui de l’automobile (12,8%) et celui de l’agriculture et agroalimentaire (10,2%).

À fin novembre, les IDE quant à eux ont augmenté de 13,9% … 

 À fin novembre 2021, le flux net des Investissements Directs Étrangers (IDE) a enregistré une hausse de 13,9% ou +2.072 MDH (16.971 MDH à fin novembre 2021 contre 14.899 MDH à fin novembre 2020). Cette évolution est attribuable à une hausse des recettes de 2.527 MDH ou +10,2% (27.268 MDH contre 24.741 MDH) plus importante que celle des dépenses (10.297 MDH contre 9.842 MDH, soit +455 MDH ou +4,6%).

Au titre des onze premiers mois de l’année 2021, les investissements directs marocains à l’étranger (IDME) se situent à 16.117 MDH, soit le plus haut niveau atteint durant la même période au titre des cinq dernières années, affichant une hausse de 9.319 MDH par rapport à la même période de l’année 2020.

D’un autre côté, les cessions de ces investissements portent sur un montant de 11.649 MDH en hausse de 8.768 MDH. Ainsi, le flux net des IDME augmente de 14,1% ou +551 MDH.