L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Agora

Un « sans-papiers » dans les locaux de 2M


Rédigé par Anis HAJJAM le Dimanche 20 Novembre 2022



Un « sans-papiers » dans les locaux de 2M
Ca devient maladif. Après chaque diffusion d’un prime de « Starlight », on se sent dans l’obligation de rendre compte des péripéties jubilatoires d’un programme somme toute aléatoire. De par sa forme et accessoirement son fond, cela donne matière à emprunter la posture rodinienne d’un penseur perplexe. Il y a d’abord et encore le benjamin du jury qui sert plus d’amuse-bouche à ses camarades qu’à un appui d’extrême gauche… de l’écran. Aminux, pour ne le nommer que par son pseudonyme, jouit finalement du statut de « sans-papiers » aux yeux d’une corporation musicale de souche.

Erreur de casting ? Pas forcément. Pareil numéro déclenche des « riromètres ». Parfait pour détendre une atmosphère plombée par des remarques qui font avancer la caravane de l’exploration. On marche sur la tête puisque le réalisateur s’accapare les pieds.

Finalement, entre une perte et presque quatre profits, la Terre n’est pas prête à s’arrêter de tourner. Une perte qui finit par périr comme la rosée au soleil. Pour la lumière artificielle, des courts-circuits continuent d’étinceler dans l’enceinte de ces distractions à basse tension. Asmaa Lamnawar qui rend la monnaie à son voisin en buzzant à sa place, Douzy qui surprend Nouâmane Lahlou en appuyant avec la délicatesse d’un éléphant sur son buzzer entraînant un regard légitimement assassin de l’auteur-compositeur-interprète… Puérils gestes à l’endroit de candidats qui moisissent sur la liste des repêchages et qui voient leur chance s’amenuiser.

Il y a aussi la concurrente sino-souirie qui fait quelques pas vers Lahlou, quémandant une cinquième lumière. Et ça paye ! Quant à Latifa Raâfat, elle « rassure » une candidate qui a tout à revoir en lui signifiant : « Je t’ai donné ma lumière uniquement parce que tu as choisi une chanson marocaine. » Et que vive la diversité.



Anis HAJJAM



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2022 - 12:34 Qatar 2022: Qui cherche à gâcher la fête ?

Mercredi 7 Décembre 2022 - 10:08 Debout les lions






🔴 Top News