L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Un coup de pouce pour les exportateurs !


Rédigé par Anass MACHLOUKH le Mardi 2 Avril 2024



Un coup de pouce pour les exportateurs !
Pour la première fois de son Histoire, le PIB au Maroc franchit le cap des 1.400 milliards de dirhams, dans une conjoncture mondiale ponctuée par la récession. Cette performance témoigne, chiffres à l’appui, de la résilience de l’économie nationale, blindée par plusieurs programmes gouvernementaux. Si, après l’avènement de la crise Covid-19, l’Etat a mis en place un dispositif de relance pour soutenir les entreprises dont la trésorerie s’est dégradée à cause de la baisse de leur activité, l’actuel Exécutif a poursuivi sur cette lancée, via la mise en œuvre des réformes structurelles, tout en ancrant le Maroc dans des secteurs prometteurs à travers la mobilisation d’investissements significatifs visant la création d’emplois.

Mais si l’essentiel de l’activité économique arrive à tirer son épingle du jeu grâce aux différents mécanismes étatiques, l’export se retrouve dans l’impasse. En 2023, les importations de biens et services ont augmenté de 13,3%, au moment où les exportations ont vu pour leur part leur taux passer de 20,1% à 6,4%, contribuant négativement à la croissance économique. Une hausse timide de ce taux a, certes, été enregistrée en ce début d’année, mais il n’en demeure pas moins que les exportations du pays ne représentent que 0,15% du commerce mondial, ce qui constitue un grand manque à gagner pour la production locale, et plus particulièrement pour les exportateurs qui pouvaient se montrer compétitifs avant la reconfiguration fiscale actée par le Royaume pour sortir de la liste grise de l’Union Européenne.

Aujourd’hui, les opérateurs nationaux se retrouvent devant des problèmes financiers et logistiques de taille, réduisant leur capacité de s’imposer dans un environnement concurrentiel de plus en plus féroce. Une nouvelle génération de mesures visant à accompagner les exportations marocaines s’impose - sans toucher à l’image du Royaume à l’international - de sorte à soutenir cette filière, épine dorsale du développement économique et grande pourvoyeuse d’emplois. C’est ainsi qu’on pourrait atteindre les niveaux de croissance prônés par le Nouveau Modèle de Développement.