Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

USA-Iran : Téhéran appelle à ester contre Washington


le Lundi 27 Juillet 2020

Les passagers de l’avion iranien approché par des avions de combat américains porteront-ils plainte contre les USA pour mise en danger de leur vie ?



USA-Iran : Téhéran appelle à ester contre Washington
Selon les autorités iraniennes, deux avions de combat américains se sont approchés jeudi de l’appareil de la compagnie Ma-han Air qui effectuait la liaison Téhéran-Beyrouth, obligeant le pilote à prendre des mesures d’urgence. Certains passagers ont été blessés.

L’incident représente le dernier épisode des fortes tensions entre Washington et Téhéran, pays ennemis, qui n’ont cessé de croître depuis le retrait unilatéral en 2018 de l’administration de Donald Trump de l’accord international sur le nucléaire iranien et le rétablissement de sanctions américaines contre l’Iran.

«Tous les passagers du vol (...) pourront poursuivre le commandement terroriste de l’armée américaine ainsi que d’autres (personnes) associées devant les tribunaux iraniens», a indiqué Ali Baqeri-Kani, adjoint au chef de la Justice. 

Une action en justice pourrait également être entreprise auprès de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et devant la Cour internationale de justice (CIJ), a-t-il ajouté.

«Les routes aériennes sont considérées comme des couloirs pour les avions civils, par conséquent, l’entrée même de chasseur (américain) dans ce couloir signifie mettre en danger le transit aérien international», a précisé M. Baqeri-Kani, cité par le site officiel de la justice iranienne, Mizan Online.

Une violation flagrante des lois internationales

«C’était une violation flagrante des lois internationales et une menace évidente au droit à la vie des citoyens qui peuvent faire l’objet d’une procédure auprès d’instances internationales», a-t-il lancé.

L’Iran a déclaré vendredi qu’une plainte avait été déposée contre les Etats-Unis auprès de l’OACI, ajoutant prévoir d’adresser une lettre de protestation au Conseil de sécurité et ainsi qu’au secrétaire général des Nations Unies. Rappelons qu’un avion de ligne iranien a été approché dangereusement au-dessus de la Syrie par des avions de combat américains. La télévision publique iranienne avait diffusé une vidéo de passagers en panique qui hurlent alors que l’avion de ligne de la compagnie Mahan Air effectuant la liaison Beyrouth-Téhéran tentait d’échapper à un avion de combat.

«Le pilote de l’avion commercial a réduit rapidement l’altitude pour éviter d’entrer en collision avec le chasseur et plusieurs passagers ont été blessés», selon la télévision. Sur les images, on voit des passagers blessés, l’un a le front couvert de sang et l’autre parterre, le visage crispé. Un seul avion de chasse est visible volant à proximité.

Selon l’agence de presse officielle iranienne Irna, les pilotes des avions de chasse «se sont présentés comme américains» lors d’une conversation avec l’équipage de l’avion de Mahan Air qui se rendait de Téhéran à Beyrouth.

Dans un premier temps, l’Iran avait accusé Israël, d’avoir tenté d’intercepter l’avion iranien qui a finalement atterri sans problème à Beyrouth, mais les autorités de Téhéran ont ensuite pointé du doigt les Etats-Unis.

Des messages de protestation ont été adressés à l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et à l’ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts des Etats-Unis en Iran en l’absence de relations diplomatiques entre les deux pays, a indiqué le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes.

L’Organisation de l’aviation civile iranienne a quant à elle publié un communiqué pour protester contre «l’action des avions de combat américains», la considérant comme «une violation flagrante du droit international» et a exigé une enquête d’urgence auprès de l’OACI.

Selon Irna, le représentant de l’Iran à l’ONU écrira bientôt une lettre «au Conseil de sécurité et au secrétaire général de l’ONU» pour dénoncer «la menace posée à l’avion de passagers de Mahan Air».

Dans un communiqué, le mouvement chiite libanais Hezbollah, qui est à la fois un allié du régime syrien et de l’Iran, a dénoncé «un acte terroriste» mené selon lui par des avions de chasse américains contre un avion civil iranien.