Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Turbulences commerciales entre le Maroc et l’Espagne? Le vrai de l’ivraie


Rédigé par Hajar Lebabi le Jeudi 9 Avril 2020

Suite à des informations diffusées par plusieurs médias, l’Espagne a démenti la réquisition de médicaments destinés au Maroc. De l’autre côté, d’autres médias ont relayé des informations selon lesquelles le Maroc aurait, à son tour, réquisitionné des tissus destinés à fabriquer des masques de protection contre le Coronavirus. Vérification des faits.



Turbulences commerciales entre le Maroc et l’Espagne? Le vrai de l’ivraie
"L'Ambassade d'Espagne au Royaume du Maroc tient à préciser que l’information reprise par plusieurs médias marocains selon laquelle l'Espagne aurait réquisitionné des médicaments destinés à être exportés vers le Maroc n’est pas fondée", souligne la représentation diplomatique espagnole au Maroc.

L’Ambassade espagnole fait référence à trois lots spécifiques de médicaments destinés au Maroc. Dans son communiqué, ces lots ont tous été autorisés par l’Agence espagnole des médicaments (AEMPS), afin d’être exportés vers le Maroc. Selon la même source, l’AEMPS peut retenir et examiner provisoirement des lots destinés à l’exportation, en cas de fort besoin de médicaments. L’objectif est d’analyser «s’ils sont conformes aux exigences».

A ce sujet, l’Ambassade réitère donc «qu’aucune réquisition n’a été effectuée par l’Espagne des médicaments destinés à l'exportation vers le Maroc». Mais, est ce que le Maroc a vraiment réquisitionné des tissus pour fabrication de masques destinés vers l’Europe ?

Certains médias ont rapporté que les autorités du port de Tanger Med ont arrêté l'envoi de tonnes de tissus destinés vers l'Europe. En effet, l’existence à profusion de ces tissus au Maroc est une conséquence de la campagne zéro mika. Celle-ci a généré la création d’un grand nombre d’usines qui ont une grande productivité de ce genre de tissus.

Nous avons contacté le président de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), Hassan Sentissi, qui a démenti cette information. «Ceci n’a aucun fondement et aucune réquisition n’a été faite par le Maroc. Bien au contraire, les deux pays s’entraident en cette période et ces échanges sont bénéfiques pour tout le monde», déclare le président. Les échanges de médicaments et de produits médicaux entre les deux pays suivent donc leur cours habituel. Gare aux rumeurs qui ne font qu’alimenter la pression et les tensions, dans une période où nous en avons le moins besoin.