Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Transport en commun : Vandalisme lors des essais des nouveaux bus


Rédigé par Siham MDIJI le Lundi 15 Février 2021

Quelques jours avant leurs mises en service, les nouveaux bus de la métropole sont d’ores et déjà victimes d’actes de vandalisme.



Transport en commun : Vandalisme lors des essais des nouveaux bus
L’incivisme et l’égoïsme de certains habitants de la capitale économique ne peuvent qu’être dénoncés. Et pour cause, attendue depuis longtemps, la nouvelle flotte de bus qui investira les différentes artères de la métropole est d’ores et déjà victime de vandalisme. Moins de 24 heures ont été largement suffisants pour qu’un nouveau véhicule de la société « Alsa Al Baida » soit pris pour cible lors des essais techniques lancés ce weekend. Les 450 nouveaux bus « intégreront officiellement le réseau le 15 février avec une marche à blanc pendant le weekend, et ce, pour les faire rouler sur leur parcours dans les conditions réelles d’exploitation qui nous permettront de procéder aux derniers ajustements et de s’assurer que tout fonctionne bien », nous a indiqué le directeur général d’Alsa Al Baida, Mehdi Safouane.

Une marche à blanc «cauchemardesque»

Apparemment, l’objectif de cette marche à blanc s’est transformé en un véritable cauchemar, à la fois pour la société délégatrice et pour les Casablancais. Selon les internautes, un individu a volontairement commis le premier acte de vandalisme, pendant la soirée du samedi 13 février, entraînant la casse de l’une des vitres latérales d’un bus desservant la ligne 143 reliant le quartier Attacharouk et Hay Hassani. C’est sur le groupe Facebook, «Save Casablanca », que les facebookers ont fait part de leur colère et leur insatisfaction face à ces actes de malveillance et d’irresponsabilité qui sévissent régulièrement envers les bus de la ville blanche. « C’est malheureux comment des bus à haute performance, possédant toutes les normes de sécurité et de technologies modernes, soient accueillis par nos concitoyens, spécialement après de longues années de chaos en transport urbain », a indiqué une internaute, appelant à « la prise de sanctions strictes face à ces malfrats qui s’amusent à ruiner des biens destinés à satisfaire un besoin public ».

Dénonçant les comportements d’une certaine minorité de casseurs, que l’on peut compter sur le bout des doigts, M. Safouane a estimé que ces derniers « ne représentent nullement les habitants de la métropole ». Il a ainsi déploré les jets de pierres et les vitres cassées qui ne feront qu’impacter la qualité de la flotte et le niveau du service rendu au public.

A rappeler que ces bus, financés par l’Établissement de coopération intercommunale (ECI) sont munis d’un système d’aide à l’exploitation, ce qui permet d’informatiser la gestion du parc et de localiser tous les véhicules. Ils seront également équipés d’un système de billetterie moderne, de connexion Wi-Fi et de caméras de surveillance et d’une sécurité qui les empêche de démarrer quand les portes du véhicule ne sont pas toutes fermées.

Siham MDIJI 
Les nouveaux bus opérationnels dès aujourd’hui
C’est à partir de ce lundi que les 450 nouveaux bus casablancais seront mis en service et desserviront plusieurs lignes de la capitale économique, dans l’objectif de renforcer l’offre actuelle de transport et la desserte des territoires de l’ECI « AL BAIDA ». C’est ce qu’a indiqué un communiqué de la Wilaya de Casablanca. La même source a précisé que ces bus relieront également et prioritairement certaines zones qui connaissent le plus grand besoin en matière de transport, notamment celles bénéficiant du programme de lutte contre les bidonvilles et du programme de relogement des habitants des constructions menaçant ruine. Ce projet, qui sera progressivement renforcé pour atteindre 700 bus totalement neufs à fin 2021, a nécessité la mobilisation d’un investissement global de 1,4 milliard DH, a indiqué la Wilaya.