Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Transport de marchandises: le ministère, les associations et les syndicats sur la table ronde


Rédigé par La rédaction avec MAP le Mardi 21 Décembre 2021

Deux réunions de travail entre le ministère du Transport et de la logistique, les associations et les syndicats professionnels représentant le secteur du transport routier de marchandises, se sont tenues lundi et mardi à Rabat, en présence des responsables du secteur au ministère.



Présidées par le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, ces deux rencontres s'inscrivent dans le cadre de la poursuite du dialogue avec les différentes représentations professionnelles du secteur du transport routier, dont l'objectif est d’examiner les contraintes et les problématiques de ce secteur vital, notamment dans le contexte de la pandémie du Coronavirus.
 
Selon un communiqué du ministère, les deux réunions ont été caractérisées par un climat de confiance et un dialogue ouvert et constructif, et ont permis de se pencher sur un nombre de questions qui concernent les professionnels du secteur du transport routier de marchandises. 
 
En effet, les problématiques relatives au Manifeste de fret, à la simplification des démarches liées au renouvellement des véhicules, à l’importance du contrôle de la surcharge, ainsi qu'à la structuration du secteur informel ont été abordées à cette occasion.
 
Lors de ces rencontres, les deux parties ont convenu de la nécessité de renforcer la communication entre le ministère et les professionnels et de poursuivre les efforts, selon une approche participative et intégrée prenant en compte les aspirations des professionnels, afin de promouvoir un système moderne pour le secteur du transport de marchandises, en adéquation avec les différentes évolutions économiques et sociales du Royaume.
 
Dans ce cadre, il a été décidé de tenir d'autres réunions, à partir de janvier 2022, afin d'approfondir la discussion et d’examiner les différents enjeux qui visent à développer ce secteur, conclut le communiqué.