Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Transition Digitale : 50.000 étudiants de l’UH2C formés gratuitement par IBM


Rédigé par Soukaïna GUEDIRA le Jeudi 28 Janvier 2021

50.000 étudiants de l’Université Hassan II de Casablanca (UH2C) vont pouvoir bénéficier d’une
formation dans le numérique, offerte par le programme Open P-TECH for Africa d’IBM.



Une formation certifiante dans le domaine du numérique, en vertu d’une convention scellée entre l’Université Hassan II et l’association Injaz AlMaghrib, sera offerte à quelque 50.000 étudiants de l’UH2C. La formation sera couronnée par la remise d’un certificat aux lauréats, lequel, comme l’indique l’UH2C dans un communiqué, « pourra être utilisé à bon escient pour des fins de recherche d’emploi ou de création de leurs propres entreprises ».

S’appuyant sur le programme Open P-TECH for Africa d’IBM, cette formation est une nouvelle forme d’apprentissage numérique qui offre aux étudiants comme enseignants l’accès aux compétences technologiques et professionnelles de pointe. « La crise sanitaire a montré l’importance des formations numériques pour l’Université. Cette initiative permet de mettre l’accent sur la formation digitale. Bien sûr, nous ne comptons pas former des ingénieurs informatiques mais former tout étudiant et faire la promotion de l’acculturation digitale. Le digital est fondamental pour assurer la continuité des services de l’Université. On ne peut plus accepter qu’un étudiant ou un citoyen n’y soit pas formé d’où la mise en place de la formation », confie Mme Aawatif Hayar, présidente de l’Université Hassan II de Casablanca.

Ce programme sera dispensé par des doctorants de l’Université et des facilitateurs qualifiés, agrégés et formés par l’association, est une occasion d’apprendre et d’avoir plus d’expérience dans le domaine numérique qui permet d’avoir un accès à des compétences technologiques et professionnelles de pointe.

Une Université en plein développement
Le communiqué de l’Université Hassan II de Casablanca souligne aussi que le partenariat autour de cette plateforme « s’insère parfaitement dans les orientations stratégiques d’Injaz Al-Maghrib en termes de transformation et d’inspiration d’une future génération d’entrepreneurs qui devront faire face à une mutation rapide de l’économie et du marché de l’emploi ».

Toute l’offre pédagogique de l’Université est déjà numérisée. L’UH2C a eu un passage au digital assez facilité puisqu’elle avait déjà des compétences techniques. De ce fait, la question de l’après se pose déjà : comment continuer l’éducation des étudiants de la meilleure des façons suite à la pandémie ? l’Hybride (moitié en ligne, moitié en présentiel) semble être ce qu’il y a de mieux, comme l’explique la présidente de l’UH2C : « avoir des petits groupes présents et d’autres étudiants en ligne puis effectuer un roulement semble ce qu’il y a de mieux à faire. On ne peut pas négliger le présentiel, les étudiants ont besoin de venir en cours mais on ne peut plus avoir d’amphithéâtres pleins, cela n’a pas de sens ».

L’Université en temps de Covid
La crise sanitaire qui a touché tous les pays a laissé les étudiants du monde entier perplexe. Fini les cours dans des salles pleines, les examens dans les conditions connues… Désormais tout se passe sur zoom ou autre plateforme de vidéo chat où les étudiants peuvent avoir des cours en virtuel avec leurs professeurs. Seulement cette forme de cours a ses limites, surtout dans certains pays comme le Maroc où tous les étudiants ne sont pas forcément équipés afin de pouvoir participer aux cours en ligne. L’accès aux équipements et à la connexion internet est un luxe pour certains, mais l’apprentissage du fonctionnement de ces outils n’est pas « inné » pour tous les étudiants marocains. C’est pourquoi ce genre d’initiative est important puisqu’elle leur donne une chance d’apprendre ce que l’on n’apprend pas en cours dispensé traditionnellement.
Soukaïna GUEDIRA