Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Transferts de bitcoin : la police saisie presque 15 millions de dirhams


Rédigé par Kawtar Chaat le Mercredi 19 Janvier 2022

Les éléments du Bureau national de lutte contre les crimes économiques et financiers relevant de la Brigade Nationale de la Police Judiciaire (BNPJ) ont démantelé, mardi 18 janvier, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), un réseau criminel actif dans l'échange illégale de bitcoins.



Dans le cadre de leurs opérations d'intervention, les éléments de la police judiciaire ont interpellé sept personnes, dont un agent de sécurité travaillant dans la Préfecture de police de Casablanca et un individu recherché à l’échelle internationale, soupçonnés d'être associés à un réseau criminel impliqué dans l'enlèvement, la séquestration et l'usurpation d'identité à des fins d'extorsion, ainsi que dans la dissimulation de biens issus de délits, indique un  communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les premiers éléments de l'enquête révèlent que cinq suspects arrêtés dans le cadre de cette affaire ont leurré la victime, active dans le change illégal, après avoir conclu avec elle un faux accord portant sur l'échange de monnaies numériques de la catégorie « Bitcoin », avant de se faire passer pour des policiers et l'arrêter dans les alentours de Casablanca en vue de le soumettre à un chantage.

 Les recherches et interventions sécuritaires menées ont permis l'arrestation des suspects en flagrant délit, révèle la DGSN, précisant que les prévenus ont procédé à une fausse perquisition à l'intérieur du domicile de la victime à Dar Bouazza dans la province de Nouaceur en périphérie de Casablanca, dans le but de saisir des sommes d'argent provenant de transferts présumés illégaux.

Les investigations menées dans le cadre de cette affaire, notamment au domicile de la victime présumée, ont abouti à la saisie d'une importante somme d’argent d'environ un milliard et 148 millions de centimes de monnaie nationale, des téléphones portables, une moto et quatre voitures dont l'une contenait deux armes blanches et des gants soupçonnés d'être utilisés à des fins criminelles.

Les cinq suspects impliqués dans la commission de ces actes criminels, le frère du policier interpellé et sa fiancée, ainsi que la victime présumée de ces crimes, ont été tous placés en garde à vue, tandis que la police judiciaire poursuit son enquête dans le cadre de cette affaire sous la supervision du parquet compétent afin d'identifier tous les faits criminels imputés aux mis en cause et arrêter toutes les personnes qui ont contribué ou participé à ces actes criminels, conclut le communiqué.