Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Tokyo 2020 : Elaine Thompson (Jamaïque) 100 m féminin : 10 s 61 à 0,62 s du record mondial


Rédigé par Rachid MADANI le Mercredi 4 Août 2021



Elaine Thompson-Herah de la Jamaïque a produit un record à vie et un temps record de 10,61, ce qui a fait d'elle la deuxième femme la plus rapide de l'Histoire à conserver son titre olympique au stade national de Tokyo. Elle a affronté la concurrence féroce de sa compatriote Shelly-Ann Fraser-Pryce dans ce qu’était une finale du 100 m féminin très disputée où six des huit concurrentes ont terminé sous les 11 secondes. La double médaillée d'or olympique et championne du monde en titre Fraser-Pryce s'est contentée de l'argent en 10,74 secondes après qu'elle ne pouvait plus suivre la vitesse féroce de Elaine Thompson-Herah, tandis que Shericka Jackson, la médaillée de bronze olympique du 400 m en 2016, a remporté le bronze en un temps de 10,76 secondes pour compléter un balayage du podium jamaïcain, le premier du pays de l'événement depuis 2008. Le record olympique de Elaine Thompson-Herah n'est qu'à 0,12 seconde du record du monde établi par l'Américaine Florence Griffith-Joyner, il y a 33 ans. La jeune femme de 29 ans a commencé à célébrer avec sa main gauche tendue avant de franchir la ligne d'arrivée et ensuite elle s'est allongée sur la piste en liesse. « Je savais que je l'avais en moi (record olympique), mais évidemment j'ai eu des hauts et des bas avec des blessures », a-t-elle déclaré. « J'ai gardé la foi tout ce temps. C'est étonnant. Je pense que j'aurais pu aller plus vite si je n'avais pas pointé et célébré tôt ». Fraser-Pryce, qui s'est qualifiée le plus rapidement pour la finale, a commencé la course en force et s'est retrouvée en tête du peloton mais Elaine Thompson-Herah a rattrapé son retard. Le duo a couru au coude à coude avant que cette dernière ne s'envole avec environ 40 mètres à faire et pousse un cri en franchissant la ligne d'arrivée.
Je ne pensais pas que je serais ici

"Dieu est incroyable", a déclaré Elaine Thompson-Herah à la presse dans la zone mixte. « Il y a deux mois, je ne pensais pas être ici aujourd'hui, mais j'ai gardé mon calme et j'ai continué à travailler dur. Je croyais en moi, je croyais en Dieu. Et je dois dire que j'ai une équipe solide. Je ne m'attendais pas à courir aussi vite même si je me sentais bien pendant les courses, mais derrière ce 10.6, il y a beaucoup de nerfs et j'ai dit" tu peux le faire, tu es déjà venue ici, exécute juste". "C'est vraiment spécial, comme super spécial et je dois le partager avec mon frère Omar McLeod car il n'est pas là aujourd'hui. Celui-ci est pour lui et pour mon mari.
Championnats de Jamaïque

Une blessure persistante à Achille a presque coûté à Elaine Thompson-Herah une place olympique aux championnats nationaux de Jamaïque, mais elle a réussi à terminer troisième au 100m et au 200m. Fraser-Pryce a dominé les deux épreuves pour se qualifier pour ses quatrièmes Jeux olympiques tandis que Jackson a terminé deuxième. Fraser-Pryce, qui a remporté une médaille de bronze à Rio il y a cinq ans après des victoires consécutives à Pékin 2008 et Londres 2012 cherchait à devenir la première femme à remporter trois médailles d'or olympiques sur 100 m à Tokyo. La femme de 34 ans était la deuxième femme la plus rapide de l'histoire avec un temps de 10,63 secondes avant que Elaine Thompson-Herah ne coupe 0,2 seconde. Après la naissance de son fils, Zyon, elle est revenue au sommet du sprint féminin en 2019, enregistrant trois des cinq temps les plus rapides de l'année, y compris le 10.71 leader mondial avec lequel elle a remporté son quatrième titre mondial en l'un des événements les plus attendus des Championnats du monde de Doha. Elle était la grande favorite pour l'or à Tokyo, mais ce n'était pas le cas.
Pas ce que je voulais

« Ce n'était définitivement pas la course que je voulais en termes de partie technique. Je ne trouve jamais d'excuse pour quoi que ce soit en tant qu'athlète, il suffit de se présenter et de performer quoi qu'il arrive… Je suis heureuse de pouvoir venir ici pour représenter et concourir pour le championnat. Vous savez, c'est toujours un plus quand vous venez et que vous lui donnez tout ce que vous avez », a-t-elle déclaré. La Jamaïque a également remporté les médailles du 100 m féminin aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008 et Fraser-Pryce a déclaré qu'il était incroyable qu'elle ait pu répéter cet exploit à Tokyo. Et même si elle pense que les Jamaïcains célèbrent leur réussite à la maison, elle espère qu'ils ne défient pas les ordres de couvre-feu.

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 13:11 Football : La Coupe du monde sera-t-elle biennale ?