Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Tindouf : Exacerbation de la crise sécuritaire


Rédigé par La rédaction avec MAP le Lundi 3 Août 2020

La crise sécuritaire dans les camps de Tindouf s'est aggravée dernièrement en raison de l’implication des éléments du «polisario» dans des activités de crime organisé et leurs relations avec des organisations terroristes au Sahel, a souligné Mohamed Tayyar, chercheur en études politiques dans un entretien accordé à la MAP.



Concernant les dangers de l’implication des éléments du «polisario» dans des activités de crime organisé et de terrorisme, M. Tayyar a précisé que plusieurs sites d’information relevant des «activistes du polisario» affirment que les cinq camps de Tindouf connaissent une propagation du crime organisé, en relation avec des entités terroristes de la région du Sahel, ainsi qu'un contrôle de la part de bandes de trafiquants des territoires des camps de Tindouf.

L’Algérie profite de l'instabilité que connaissent les camps de Tindouf et le Sahel en général, a poursuivi M. Tayyar, notant que cette situation aide le pays voisin à atteindre deux objectifs.

Il s'agit, d'une part, de l’implication de certains généraux dans le trafic de drogue, et de là tout l'intérêt qu'ils ont à ce que cette situation de division continue dans les camps de Tindouf, a ajouté le chercheur. Le second objectif consiste à ce que le régime algérien tente d’entraver les efforts des pays voisins, particulièrement la Mauritanie et le Mali, d’explorer les ressources minières dont regorge la région, en tolérant le développement des activités de crime organisé et de terrorisme, et en veillant à porter atteinte à la sécurité et à la stabilité du Maroc.

  


Dans la même rubrique :
< >