Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Tennis : Mehdi Benchekroun valide son billet pour Roland-Garros


Rédigé par M.BELAOULA le Lundi 26 Avril 2021



Comme nous l'avions, déjà, rapporté, dans l'une de nos précédentes éditions, la pandémie de coronavirus a poussé nos responsables à annuler tous les tournois internationaux juniors qui étaient programmés cette année. Par conséquent, certains de nos jeunes, qui courent derrière des points ITF pour améliorer leur classement mondial, ont mis la main dans la poche pour aller bourlinguer ailleurs. 

C'est le cas, notamment, de nos lionceaux Mehdi Benchekroun, Walid Ahouda et Yassine Dlimi, ainsi que de nos Lionesses Malak El Allami, Aya El Aouni, Manal Ennaciri, Sara Akid et Amina Zeghlouli qui ont pris d'assaut les courts de nos voisins Tunisiens. 
On commence avec Malak El Allami, qui a commencé par le tournoi de Nabeul (G.5) où elle ne fut stoppée qu'en demi-finale par l’Espagnole Africa Burillo Berezak sur le score de 6/2, 6/4. 
                
Une finale à 100% marocaine                                                          

De Nabeul à Souss (G.4) avec la participation de Manal Ennaciri, sortie au premier tour, et d'Aya El Aouni, éliminée au second tour. De son côté, Malak a joué un tour supplémentaire pour se faire éliminée en quart. Côté garçons, il y avait Mehdi Benchekroun, n°1 du tournoi, et Walid Ahouda, n°4. Ces deux joueurs ont émergé du lot pour se croiser en finale. Une finale à 100% marocaine avec la victoire de Benchekroun sur le score de 6/4, 6/2.
Un détour du Grade 5 de Sfax où chez les garçons, Mehdi Benchekroun, qui devait emprunter les qualifs pour ne pas avoir été inscrit à temps, a été contraint, après, à l'abandon, pour cause de blessure. Pour sa part, Ahouda est arrivé jusqu'en finale pour perdre face au Français Pablo Trochu (6/4, 6/4). Côté filles, Manal Ennaciri, éliminée au second tour, et Amina Zeghlouli en demi-finales après sa défaite (6/3, 7/5) contre la Tunisienne (n°3), Feryel Ben Hassen. Cette dernière qui n'a pu rien faire en finale en croisant Aya El Aouni (n°4) facile vainqueur par 6/2, 6/3.

Sauve qui peut !

Enfin, nos jeunes ont pris part au tournoi de Mégrine (G.3) qui allait coïncider avec la fermeture de la liaison aérienne entre le Maroc et la Tunisie à cause de la pandémie. D'où l'abandon, de Yassine Dlimi, Walid Ahouda, Manal Ennaciri, Malak El Allami et d'Aya El Aouni qui ont préféré regagner, dare-dare, le pays. Quant à Benchekroun, il a continué son parcours jusqu'à la victoire finale contre le Malgache (n°1), Toky Ranaivo, en deux fois 6/2. Une victoire lui permettant de devenir le n°1 junior d'Afrique (86e mondial) et, par conséquent, d'avoir toutes les chances pour participer au tableau qualifs juniors du prochain Roland-Garros.