Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Tennis : Le retour du Grand Prix de S.A.R la Princesse Lalla Meryem


Rédigé par M. BELAOULA le Mercredi 13 Janvier 2021

La WTA a confirmé son calendrier 2021 pour le premier semestre, du 4 janvier au 28 juin, dont une semaine qui nous intéresse le plus



Tennis : Le retour du Grand Prix de S.A.R la Princesse Lalla Meryem
Finalement, la WTA, première instance du tennis mondial féminin, a lâché le morceau en publiant son calendrier pour le premier semestre qui s’étale du 4 janvier au 28 juin 2021. On a, déjà, commencé avec le WTA 500 de Dubaï et les qualifs de l’Open d’Australie qui, coronavirus oblige, ont lieu, également, à Dubaï. 

Mais en ce qui nous concerne, c’est le retour du Grand Prix de S.A.R la Princesse Lalla Meryem, un WTA 250, qui aura lieu du 15 au 23 mai 2021, en même temps que les Internationaux de Strasbourg et l’Open de Cologne. Un retour après son annulation l’année dernière à cause de la pandémie de coronavirus. Il aura lieu, toujours, sur les courts de l’U.S.Cheminots de Rabat, avec ou sans public, c’est selon l’évolution du Covid-19. Ainsi, c’est pour la 5ème fois consécutive que le club des «hommes du rail» va abriter ce Grand Prix qui reste une offrande Royale du fait que c’est le secrétariat particulier de Notre Auguste Souverain qui prend en charge, comme pour le Grand Prix Hassan ll, la dotation qui atteint, aujourd’hui, la somme de 250 000 dollars. 

Le passage de témoins
Pour l’historique, c’est au complexe «Al Amal» que ce Grand Prix a vu le jour en 2001 avec la victoire de la Hongroise Gubacsi Zsofia pour passer, après, le témoin à l’autrichienne Wartusch Patricia, puis à l’Italienne Grande Rita et à la Française Émilie Loit, vainqueur en 2004. Et c’est dans le cadre de la décentralisation que la fédération a décidé de son transfert au Riad-Club de Rabat. Pour deux années seulement, avec le sacre de l’Espagnole Vives Llagostera et de l’Américaine Shaughnessy pour pour prendre, après, la destination du R.T.C.Fès et ce, de 2007 à 2012. C’est la Néerlandaise Kiki Bertens qui avait remporté la dernière édition qui a vu, également, la participation de l’ex n°1 mondiale, la Roumaine Simona Halep, finaliste à deux reprises, en 2010 et 2011.

Le retour du charme et de l’élégance
Après Fès, c’est un nouveau transfert à destination de Marrakech avec comme directeur, Hicham Arazi, qui a donné à ce Grand Prix une certaine notoriété et plus de valeur de par sa personnalité et son vécu tennistique. On va jouer au R.T.C.Marrakech de 2013 à 2015 pour, de nouveau, déménager à destination du club de l’U.S.Cheminots de Rabat où cette prestigieuse compétition a jeté l’ancre de 2016 à ce jour. Là où l’on a assisté, sous la direction de Khalid Outaleb, à de belles éditions avec des vainqueurs de renoms de la trempe de la Suissesse Timea Bacsinszky, de la Russe Anastasia Pavlyuchenkova, de la Belge Elise Mertens et de la Grecque et tenante du titre Maria Sakkari.

Alors saluons, à sa juste valeur, le retour de ce grand rendez-vous du charme et de l’élégance.