L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Tenir le secteur bovin par les cornes


Rédigé par Houda BELABD le Jeudi 6 Avril 2023



Tenir le secteur bovin par les cornes
Les services du ministère de l’Agriculture ont réfuté les récentes présomptions selon lesquelles les bovins importés souffriraient de l’ESB, mieux connue sous la cocasse dénomination de «la maladie de la vache folle». Ainsi, tout en faisant observer que le système de contrôle instauré par le Maroc est l’un des meilleurs au monde, le ministère a fait part de la réception de nouvelles cargaisons de bovins en provenance d’Espagne et de France. Pour démêler le vrai du faux au cœur de cette logorrhée, la tutelle a répondu au raz-de-marée de spéculations brassées tout au long des semaines précédentes sur les réseaux sociaux sur les caractéristiques des bovins récemment importés du Brésil, en faisant valoir que ces animaux de race « Nelor » se démarquent par la finesse de leur viande rouge, ce qui contribue à justifier l’engouement pour cette souche à l’échelle mondiale.

Le recours à l’importation de cette classe de bovins en provenance du Brésil a, d’ailleurs, été opéré après l’exploration de plusieurs marchés, dont l’Australie, pour déceler une proposition attractive en termes de rapport qualité-prix. Car oui, le prix de ces animaux, dont un premier lot de 2.800 têtes est déjà arrivé au cours de la semaine écoulée, se révèle très avantageux, ce qui permettrait aux pouvoirs publics de freiner la hausse des prix qui a complètement érodé le pouvoir d’achat des ménages. Mais il n’en demeure pas moins que malgré le plaidoyer des autorités concernées, les fake news et les spéculations continueront de se propager sur la Toile. Et pour bien se défendre, la meilleure stratégie, c’est l’attaque.

A l’ère de la communication rapide, où les informations peuvent devenir virales en un clin d’œil, les officiels doivent faire montre de réactivité et communiquer en temps voulu. L’expérience Covid-19 a, d’ailleurs, montré l’importance de la communication rapide en période de crise. Il est donc du ressort du gouvernement d’institutionnaliser un dispositif communicationnel à la hauteur de l’évolution des nouvelles technologies. Car les fake news sont devenues une partie indissociable du World Wide Web.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Mars 2024 - 15:47 Démocratie partisane dans l’ADN !






🔴 Top News