Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Témara et Harhoura : Les futurs pôles touristiques poursuivent leur mise à niveau


Rédigé par Kawtar CHAAT le Jeudi 9 Décembre 2021

Les projets d’aménagement en cours de mise en oeuvre dans les deux villes côtières de Témara et Harhoura, devraient coûter jusqu’à 432 millions de dirhams, a indiqué mercredi le ministère de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville dans un communiqué.



Témara et Harhoura : Les futurs pôles touristiques poursuivent leur mise à niveau
La ministre de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Fatima-Zahra Mansouri, semble déterminée à poursuivre la mise à niveau et le réaménagement des villes de Témara et Harhoura. La responsable a présidé avec le Wali de la région de Rabat-Salé-Kénitra, une réunion du Comité Central de Suivi et d’Evaluation des programmes de développement et de mise à niveau urbaine de la ville de Témara 2016-2023 et de la ville de Harhoura 2020-2024.

Ces deux programmes visent le développement urbain des villes de Témara et Harhoura et l’amélioration des conditions de vie de leurs habitants à travers des interventions et des projets structurants.

La réunion, à laquelle ont participé le Wali de Skhirat-Témara, le Gouverneur de la Préfecture de Skhirat-Témara, le Président du Conseil Régional de Rabat-Salé-Kénitra et le Président du Conseil communal de Témara, a été dédiée à l’étude et la discussion de l’état d’avancement desdits programmes. Le montant total alloué pour la mise en oeuvre de ces deux programmes est de 432 millions de dirhams, dont la contribution du ministère est d’environ 368 millions de dirhams (218 millions de dirhams au niveau de la ville de Témara et 150 millions de dirhams au niveau de la ville de Harhoura), soit 62% du coût total.

Cette rencontre a également été l’occasion de présenter l’état d’avancement général du programme villes sans bidonvilles au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, notamment en ce qui concerne le programme de relogement au niveau de la préfecture de Skhirat-Témara en tant que programme pilote en matière de développement urbain.

Cette année, la commune de Harhoura a décidé de faire de cette localité une destination balnéaire parmi les plus prisées du Royaume. En février 2021, l’ex-président du Conseil communal, Abderrahim Benladoul avait annoncé le lancement de nombreux travaux afin d’ériger l’agglomération de Harhoura en pôle touristique attractif, soulignant que plus de 400 millions de dirhams (MDH) ont été consacrés pour l’aménagement de ce périmètre.


Kawtar CHAAT


Habitat et urbanisme: feuille de route sous les couleurs du NMD

Le Maroc accorde une priorité croissante au secteur de l›urbanisme et de l’habitat. Le nouveau gouvernement semble s’aligner sur la même orientation. Fatima Zahra Mansouri, ministre de l›Aménagement du Territoire national, de l›Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, a annoncé, le mois dernier, que son département est engagé pour l›aménagement «des villes durables, qui s’alignent avec les orientations du nouveau modèle de développement». Cette vision consiste, selon la ministre à placer le citoyen au centre des politiques du ministère, et à oeuvrer pour l’absorption du déficit en logement et la mise à niveau du secteur.
 

  


Dans la même rubrique :
< >