L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Taux immobiliers : Les banques maintiennent le statu-quo


Rédigé par afdal.ma Lundi 5 Février 2024

Rien ne change ou presque au niveau des taux immobiliers appliqués par les partenaires de Afdal.ma en ce début d’année. Les taux les plus compétitifs sur 15 ans ressortent à 4,50% et 4,75% sur 25 ans et plus. Si l'économie continue de se redresser, une potentielle réduction du taux directeur par la banque centrale est envisageable, renforcée par la diminution de l'inflation.



Quelle sera l'impulsion des banques sur le marché immobilier en 2024 ? Après une année 2023 plutôt mitigée dans le domaine des prêts, avec une croissance modeste de 1,9% du crédit à l'habitat, la plus faible depuis un certain temps, les tarifs bancaires n'ont pas subi de changements majeurs en ce début d'année. Pour les emprunts sur 8 à 15 ans, les meilleurs dossiers affichent toujours des taux de 4,50% et 4,75% pour des prêts jusqu'à 25 ans, selon Afda.mal, le comparateur de crédit immobilier en ligne.
 
La bonne nouvelle pour les emprunteurs en ce début d'année est que la légère hausse du crédit immobilier en 2023 pourrait inciter les banques à adopter une approche plus agressive sur le plan commercial. Cette tendance pourrait également être renforcée par l'amélioration de la qualité des portefeuilles. En effet, la croissance des créances en souffrance a ralenti à 4,9% en fin d'année, contribuant à une baisse du coût du risque de 0,4 point à 8,4% en 2023.
 
Si l'économie continue de se redresser, la sinistralité pourrait poursuivre sa baisse, et surtout, la banque centrale aurait des motifs pour envisager une réduction du taux directeur. Ce scénario serait également favorisé par l'évolution de l'inflation, qui est redescendue à 3,4% en décembre 2023, le taux le plus bas depuis février 2022. Sur l'ensemble de l'année, l'inflation moyenne s'est établie à 6,1%. Ces indicateurs semblent positifs pour le marché immobilier en 2024, avec des perspectives encourageantes pour les emprunteurs.  Néanmoins, il peut ne pas être judicieux d'attendre une éventuelle baisse des taux immobiliers, surtout pour les ménages ayant actuellement la possibilité d'emprunter.








🔴 Top News