Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Tanger Med Talks : Zoom sur les nouvelles opportunités de l’export


Rédigé par le Mardi 29 Septembre 2020

Les défis auxquels font face les exportateurs marocains et les opportunités qui s’offrent à eux compte tenu du contexte actuel ont été examinés, mardi, lors d’un webinaire organisé à l’initiative de Tanger Med, en partenariat avec l'Association marocaine des exportateurs (ASMEX) et l’Agence Spéciale Tanger Med (TMSA).



Hassan Sentissi El Idrissi, président de l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX).
Hassan Sentissi El Idrissi, président de l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX).
Dans une conjoncture marquée par le ralentissement du commerce international et la fluctuation des facteurs qui touchent de plein fouet la compétitivité des entreprises, l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX), en partenariat avec l’Agence Spéciale Tanger Med (TMSA), a organisé une table ronde pour réfléchir autour des nouvelles orientations des chaînes de valeur et des défis et opportunités qu’elles représentent pour les exportateurs marocains.

En effet, au titre des 7 premiers mois de l'année 2020, les exportations du Royaume ont enregistré une baisse de 17% en comparaison avec la même période en 2019. Tous les secteurs exportateurs ont subi drastiquement les impacts la crise, bien que les baisses diffèrent d'un secteur à l'autre. L'Automobile a diminué de 28,7%, le Textile et cuir (29,5%), l'Aéronautique (21,2%), l'Agriculture et agroalimentaire (4,7%), les Phosphates et dérivées (4,2%), l'Électronique et électricité (5,6%). «Actuellement, il y a un manque de visibilité certain sur l'ensemble des marchés mondiaux. Notre principal client, l'Union Européenne (UE), est en crise ce qui a impacté gravement des secteurs comme l'automobile, l'aéronautique, le textile-habillement, le tourisme dont une grande partie est totalement lié à cette région», nous indique Hassan Sentissi El Idrissi, Prédisent de l’ASMEX. D’où la nécessité de chercher de nouvelles voies pour améliorer l’offre exportable et en urgence.

«Le crise sanitaire a complètement affectée le commerce international, certes, néanmoins elle offre des opportunités», ajoute le président de l’ASMEX, notant que les opérateurs économiques doivent désormais se positionner sur de nouveaux produits à forte valeur ajoutée, qui créent de la croissance et qui permettront surtout au Maroc de se positionner dans  les chaines de valeur mondiale.

A ce propos, M. Sentissi affirme que l’un des points de force du Maroc est sa proximité géographique de plusieurs pays producteurs, qui pourrait aider à capter une partie des relocalisations, et ce, en trouvant les moyens d’attirer et de renforcer l’investissement.

D’autre part, il nous explique que le Maroc est en mesure de saisir ces opportunités, à condition que tous les acteurs du secteur accordent une importance vitale aux facilitations des procédures logistiques et contribuent activement à l’accélération de la digitalisation, devenue actuellement la seule voie pour traiter avec les marchés étrangers.

La mise en place de chaines de valeurs nationales, nouvellement adaptées, digitalisées et dédiées au soutien des exports, devient donc une priorité.

  


Dans la même rubrique :
< >