Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Syrie : Construction d’une nouvelle base militaire US à Dayr al-Zawr


le Mardi 13 Octobre 2020

L’armée US a commencé à construire une base militaire dans la province de Dayr al-Zawr. Washington resserre son emprise sur les ressources énergétiques.



Syrie : Construction d’une nouvelle base militaire US à Dayr al-Zawr
Une base militaire américaine serait en cours de construction dans le vaste désert de Badia en Syrie et du matériel de construction y avait été mis en service il y a quelques jours, rapporte le site Press TV qui se réfère à l’agence de presse russe Spoutnik, citant des sources locales. 

Les mêmes sources ont ajouté que les travailleurs avaient commencé à construire une piste d’atterrissage sur place afin de garantir l’arrivée de fournitures logistiques pour la base.

Ils ont noté que l’armée américaine avait également déployé des groupes de militants alliés avec les soi-disant Forces démocratiques syriennes (Kurdes) en un certain nombre de points autour de la base afin de protéger le site. La nouvelle base sera apparemment la quatrième de l’armée américaine à Dayr al-Zawr.

Les troupes américaines sont spécifiquement stationnées à proximité des champs pétrolifères et gaziers syriens de la région, à savoir le champ pétrolifère d’al-Omar - le plus grand de Syrie - sur la rive orientale de l’Euphrate, le champ et l’usine de gaz de Conoco ainsi que la région d’al-Jazrat dans la campagne occidentale de Dayr al-Zawr.

Le président américain Donald Trump a déclaré ouvertement à plusieurs reprises que la présence militaire américaine en Syrie était «uniquement pour le pétrole», contredisant ses propres responsables qui ont déclaré que les forces restantes étaient là pour «combattre le terrorisme».

C’est alors que la politique de saisie ou de valorisation des ressources pétrolières dans un pays étranger, sans le consentement de l’autorité souveraine, équivaut à une violation du droit international.

Campagne d’arrestations 
Dans un autre volet, lundi, les troupes américaines et les milices des FDS ont mené une campagne de raids contre les maisons des habitants des villes de Diban, alHawaij, al-Busayrah et al-Shuhayl, arrêtant des dizaines de civils syriens.

Des sources bien informées, s’exprimant sous couvert d’anonymat, ont déclaré à Spoutnik que le nombre de détenus s’élève à plus de 50 personnes.

Les conditions de sécurité se sont détériorées dans les zones contrôlées par les FDS dans les provinces syriennes de Hasakah, Dayr alZawr et Raqqa.

Les Syriens locaux se plaignent que les raids constants des FDS ont généré un état de frustration et d’instabilité, affectant gravement leurs activités et leurs moyens de subsistance.

Les habitants accusent les milices parrainées par les ÉtatsUnis d’avoir volé du pétrole brut et de refuser de dépenser de l’argent dans les secteurs des services.

Les conseils locaux affiliés au FDS sont également accusés de corruption financière.

  


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 3 Décembre 2020 - 09:24 OIT : Covid-19 a pesé sur les salaires