Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Suivi psychologique du personnel médical

Fès / Covid-19


le Lundi 20 Avril 2020

Une unité de soutien psychologique assure un suivi quotidien aux professionnels de la santé, qui sont en première ligne de la lutte contre le Covid-19.



Suivi psychologique du personnel médical
Une unité de soutien psychologique assure un suivi quotidien aux professionnels de la santé, qui sont en première ligne de la lutte contre le Covid-19.

En ces temps de crise sanitaire, la mobilisation est montée d’un cran au sein du service Psychiatrie du Centre hospitalier universitaire (CHU) qui, à l’instar des autres structures hospitalières nationales et régionales, a mis les bouchées doubles pour soutenir et épauler le personnel médical et paramédical exposé à des pressions inhabituelles.

Le but de cette initiative est d’aider les professionnels de santé à surmonter les réactions émotionnelles du stress, d’anxiété, d’angoisse et d’épuisement face à cette pandémie.

Les professionnels de santé sont en effet au front de la lutte contre le Coronavirus et sont soumis à des pressions psychologiques et professionnelles pouvant engendrer un stress psychologique.

C’est d’autant plus que, selon le CHU, la protection de la performance du personnel du Centre hospitalier est érigée en priorité.

« Il est aujourd’hui nécessaire de soutenir le personnel du CHU qui est soumis à une pression psychologique importante due au vécu du Covid-19, à la charge du travail et au stress professionnel », a déclaré Pr Rachid Alouane, chef de service de psychiatrie au CHU Hassan II de Fès.

C’est pour cette raison, a-t-il indiqué, qu’il a été procédé à la mise en place d’une équipe de psychiatres dédiée à apporter un appui psychologique et un accompagnement au personnel et équipes de différentes catégories, à travers des consultations téléphoniques ou à l’hôpital, assurées par des professionnels du service.

Il a mis l’accent à cet égard sur l’importance des cellules d’écoute, du traitement et de la prise en charge des symptômes qui peuvent être générés par le stress professionnel et l’épuisement au travail.

Amal Bouraghem, médecin résidente au service Psychiatrie du CHU Hassan II de Fès, a souligné l’intérêt de la création d’une unité de consultation consacrée spécialement au personnel soignant, dont les médecins, les infirmiers et les aides-soignants, qui sont confrontés à une charge de travail et un impact psychologique de la pandémie.

Une ligne téléphonique de soutien et d’accompagnement psychologique a été mise à la disposition de tout le personnel médical. Les consultations, elles, ont lieu au service universitaire de Psychiatrie, les mardi et jeudi de chaque semaine.

L’équipe du service psychiatrique a également prévu une unité d’hospitalisation pour les patients Covid-19 qui en éprouvent le besoin.Par ailleurs, un numéro de téléphone a été mis en place, en collaboration avec l’Ordre des médecins, en faveur de la population en général, chaque jour entre 14h et 16h.

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 29 Mai 2020 - 12:07 Rehamna : la culture alternative du quinoa