Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Subventions aux employés : Les ingénieurs de la Justice dénoncent l’indifférence du ministère


Rédigé par Hajar LEBABI le Lundi 23 Novembre 2020

Les ingénieurs du ministère de la Justice montent au créneau pour dénoncer la négligence de leur ministère à leur égard.



Les ingénieurs du ministère de la Justice décident de réagir face au ministre, Mohamed Ben Abdelkader, en annonçant différentes formes de protestation au cours des prochaines semaines. Dans ce contexte, les ingénieurs ont adressé une lettre au ministre de la Justice, dans laquelle ils annoncent le port d’un badge en signe de protestation, jeudi prochain, avec l’organisation d’une manifestation au siège du ministère de 10h30, le même jour.

L’escalade de cette situation résulte de ce que les ingénieurs qualifient d’indifférence et de procrastination, de la part du ministère de tutelle. Dans ce sens, ces derniers appellent le ministère à poursuivre le dialogue afin de mettre en exergue l’accord qui avait été précédemment conclu concernant l’augmentation des subventions accordées aux ingénieurs. Et ce, conformément au décret 2.10.500 relatif aux subventions accordées aux agents et employés.

Des ingénieurs avaient écrit au ministre de la Justice, il y a des semaines, exprimant leur surprise devant la négligence de la question de leur indemnisation lors de la présentation par le ministre Ben Abdelkader du schéma directeur pour la transformation numérique de la Justice au Maroc devant le Conseil de gouvernement. D’autant plus que le rôle de ces ingénieurs est d’une extrême importance pour établir cette transformation.

Les ingénieurs, pierre angulaire dans la transformation numérique du système judiciaire Ben Abdelkader considère que l’expérience du tribunal à distance est une première étape du plan de transformation numérique du système judiciaire que son département est en train de préparer. En effet, il s’agit d’une réalisation historique qui va permettre l’entrée de la digitalisation et de la communication à distance dans le travail judiciaire.

Dans ce sens, le ministre avait affirmé que ce plan fixe également des objectifs stratégiques visant à améliorer le système judiciaire et à fournir aux citoyens une justice simplifiée, accessible, efficace et continue, qui promeut le respect des droits fondamentaux des usagers.

A cet effet, Ben Abdelkader a noté que pour la réussite de cette mise en œuvre, un ensemble de mécanismes et de supports de base ont été adoptés, à leur tête le support législatif qui vise à asseoir les règles juridiques relatives à l’utilisation des moyens technologiques dans le système judiciaire. Le Conseil de gouvernement avait suivi un exposé du ministre de la Justice sur le plan directeur de la transformation numérique du système judiciaire, le 25 juin. Lors de cette présentation, le sujet des ingénieurs du ministère n’a pas été mentionné, ce qui pose pour eux plusieurs interrogations quant à l’ambition de Ben Abdelkader à améliorer réellement leur situation.
Hajar LEBABI