Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Soutien inconditionnel de Macron à Raoult


Rédigé par Safaa KSAANI le Mercredi 15 Avril 2020

Une semaine après sa visite surprise effectuée à l'IHU de Marseille où il a rencontré et échangé avec le Professeur Didier Raoult et ses équipes, le Président Français Emmanuel Macron affirme son soutien déclaré à la méthodologie médicale prêchée par le gourou de la Chloroquine.



Macron: "Raoult est un grand scientifique et sa bi-thérapie doit être testée"
Macron: "Raoult est un grand scientifique et sa bi-thérapie doit être testée"
Mercredi, à l'occasion d'une interview accordée à Radio France International, Emmanuel Macron a été interrogé sur sa perception du professeur Didier Raoult et le traitement qu'il préconise. Ce à quoi le Président français a répondu que Raoult est un grand scientifique et que sa solution de traitement méritait d'être testée. "La bi-thérapie que propose le professeur raoult, il faut qu'elle soit testée. Il faut qu'on avance, qu'on montre l'efficacité et qu'on mesure la toxicité", a-t-il ainsi déclaré à RFI. 

Les propos d'Emmanuel Macron qui marquent, sans doute une tournure significative dans l'approche médicale française, interviennent après plusieurs semaines de vaines polémiques et de joutes scientifiques durant lesquelles Didier Raoult ont été majoritairement voués aux gémonies, notamment par les médias hexagonaux et certains chroniqueurs de circonstance. Des semaines où le pays a également dilapidé un temps précieux et raté de nombreuses occasions de sauver des vies si la bi-thérapie de Raoult avait été généralisé comme traitement d'attaque contre le coronavirus, au lieu qu'elle ne soit prescrite que pour les malades en état de difficulté respiratoire. Ce que Raoult a constamment décrié. 

La visite de Macron à l'IHU de Marseille,  ni d'ailleurs ses propos favorables au traitement de Raoult n'ont pas pour autant mis fin aux critiques dont la bi-thérapie à base d'hydroxychloroquine et d'azithromycine, adoptée officiellement au Maroc depuis le 23 mars, fait toujours l'objet de la part de certains experts et spécialistes qui écument les plateaux des télés et stations de radios françaises. 

Les détracteurs de Raoult continuent à apostropher ce qui est sans doute sa principale négligence: l'absence d'un groupe témoin recevant un placebo et la composition de son groupe de malades participants à l'étude constitué essentiellement de porteurs à un stade non encore grave de la maladie.  

Ce à quoi Emmanuel Macron a rétorqué élogieux au micro de RFI que: "Ce n'est pas une question de scientifique. Je suis  convaincu que c'est un grand scientifique, et je suis passionné par ce qu'il dit et ce qu'il explique. C'est vraiment l'un de nos plus grandes sommités en la matière".