L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Sommet du G7 : Pékin et Moscou dénoncent le communiqué d’Hiroshima


Rédigé par L'Opinion Dimanche 21 Mai 2023

La diplomatie chinoise a dénoncé le communiqué du G7 à Hiroshima et a déposé une protestation officielle auprès du Japon. Lavrov a, de son côté, pointé du doigt des décisions qui veulent « contenir Pékin et Moscou ».



Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a commenté samedi le contenu du communiqué issu du sommet du G7 dans son volet relatif à la Chine, notamment sur la situation dans le détroit de Taiwan et des accusations concernant la mer de Chine orientale, la mer de Chine méridionale, Hong Kong, le Xinjiang, le Tibet et l'énergie nucléaire en Chine

Le ministère chinois des Affaires étrangères a dénoncé vivement le communiqué émis par le G7 à Hiroshima et annonce avoir déposé une protestation officielle auprès du Japon, pays hôte du sommet du G7 ainsi qu'auprès des autres parties concernées.

Dans un communiqué rendu public samedi et repris par la télévision d’État chinoise, le ministère des Affaires étrangères a annoncé « avoir déposé une vive protestation officielle auprès du Japon, pays hôte du sommet du G7 ainsi qu'auprès des autres parties concernées, après la publication d’un communiqué dans lequel les dirigeants des sept principales puissances économiques mondiales se sont dits gravement préoccupés par la position de la Chine envers Taïwan et ses activités en mer de Chine méridionale, par la situation des droits de l’Homme ou encore par de supposées ingérences ».
 
« Une voie occidentale complètement obsolète »
 
Dans ses protestations, Pékin accuse le G7 de continuer de « manipuler les questions liées à la Chine, de discréditer et d’attaquer la Chine, et de s'ingérer de manière flagrante dans les affaires intérieures » chinoises, déplore la diplomatie chinoise, qui ajoute que Pékin « dénonce (le communiqué du G7) et s’y oppose fermement.

Même son de cloche à Moscou qui stigmatise les décisions prises par le G7 au Japon, visant à « contenir la Russie et la Chine ».

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a estimé samedi, lors de sa participation à une réunion du Conseil russe de politique étrangère et de défense à Moscou, que les décisions prises au sommet du G7 à Hiroshima au Japon, visent à « contenir la Russie et la Chine».

«Pouvez-vous jeter un coup d’œil sur les décisions qui ont été discutées et adoptées aujourd'hui à Hiroshima lors du sommet du G7, et qui visent à contenir doublement la Russie et la République populaire de Chine ! », a déclaré le chef de la diplomatie russe.

Lavrov a souligné que la « voie occidentale » de la politique étrangère russe, « est devenue complètement obsolète », et que Moscou est entré « dans une phase de confrontation dramatique avec un bloc hostile composé des États-Unis, de l'Union européenne, et de l'Otan».



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News