L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



International

Sommet Turquie-Afrique : Ankara, l’autre alternative


Rédigé par W. S. le Lundi 20 Décembre 2021



Sommet Turquie-Afrique : Ankara, l’autre alternative
Ouverture prochaine de nouvelles ambassades de Turquie en Afrique, portant leur nombre total à 49 représentations - contre 43 actuellement - sur les 54 pays de l’Union Africaine et 38 nouveaux bureaux commerciaux, en charge de l’acheminement des 15 millions de doses destinées à enrayer la propagation de la pandémie sur le continent, tel est l’un des principaux engagements d’Ankara au terme du sommet entre le pays d’Erdogan et le continent. Et ce n’est pas tout puisque Ankara compte développer un partenariat dans le domaine de l’agriculture, de la sécurité et de l’éducation sans oublier l’économie.

Sur ce volet, il faut rappeler que le volume d’échanges entre la Turquie et l’Afrique est passé, en 20 ans, de 5,4 milliards de dollars à 25,3 milliards en 2020. Sur les seuls onze premiers mois de 2021, il a atteint 30 milliards de dollars avec un objectif de 75 milliards pour l’avenir. Ce 3ème sommet du genre s’est déroulé vendredi-samedi, destiné à renforcer le partenariat avec le continent dont le chef de l’Etat a visité plus d’une trentaine de pays, était très attendu.

Le fait que quarante pays soient représentés et que seize chefs d’État et gouvernement, 102 ministres, les principaux responsables de l’Union africaine aient pris part à cette rencontre en dit long. Un joli coup Recep Tayyip Erdogan, le président turc dans un contexte où les puissances occidentales sont de plus en plus décriées sur le continent. D’ailleurs, le mémorandum d’accord, signé pour la période 2022-2026, prévoit, entre autres, le renforcement de la collaboration avec l’Afrique dans cinq domaines principaux.

Investir dans plusieurs domaines

Il s’agit du « commerce et les investissements », « la paix, sécurité et gouvernance » ; « l’éducation, les jeunes et le développement des femmes » ; « le développement des infrastructures et de l’agriculture » et la « promotion des systèmes de santé résilients ».

En matière de défense, la Turquie dispose déjà d’une base militaire en Somalie et pousse son avantage avec ses ventes de drones : le modèle TB2 de la société privée Bayraktar est le plus demandé après ses succès vantés ces dernières années en Libye et en Azerbaïdjan. Un nouveau rendez-vous avec le continent a été annoncé pour 2024, cette fois en Afrique.

Par ailleurs, le président turc a conclu le sommet par une nouvelle invitation aux pays du continent pour le 2e forum de la diplomatie qui sera organisé à Antalya en mars prochain. En octobre, il avait déjà convié les hommes d’affaires africains à un Forum économique sur les rives du Bosphore, faisant notamment valoir l’absence de passé colonial de la Turquie en Afrique. C’est à juste titre donc que le président turc a déclaré : « nous soutenons les efforts visant à développer le commerce intra-africain, et nous continuerons d’encourager nos entreprises à faire des affaires avec le continent pour se localiser ». Tout est dit.

W. S.








🔴 Top News











 
Other