L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Sommet Etats Unis-Afrique : le polisario banni de la liste des invités


Rédigé par Mina Mina Elkhodari Mardi 29 Novembre 2022

Un nouveau coup dur vient d’être asséné au mouvement séparatiste «polisario ». En effet, le groupe séparatiste a été banni de la liste des pays invités à prendre part au Sommet USA-Afrique qui aura lieu en décembre prochain à Washington.



Les Etats Unis s’apprêtent à accueillir les dirigeants de 49 pays africains dans le cadre du Sommet USA-Afrique qui se tiendra du 13 au 15 décembre dans la capitale Washington. Mais d’ores et déjà, il s’annonce de mauvais augure pour le groupe mercenaire et ses supports  qui tentent désespérément de lui donner les apparences de respectabilité. Le polisario est déclaré indésirable, tel en a décidé le président Biden.

Tant attendu depuis 2014, ce Sommet USA-Afrique vise à donner un nouvel élan aux relations entre les Etats Unis et le continent africain. « Je me réjouis d’accueillir des dirigeants de l’ensemble du continent africain à Washington, du 13 au 15 décembre 2022, à l’occasion du sommet des dirigeants États-Unis-Afrique. Le sommet démontrera l’engagement durable des États-Unis envers l’Afrique et soulignera l’importance des relations entre les États-Unis et l’Afrique, ainsi que d’une coopération plus étroite sur les priorités mondiales communes », avait déclaré le président américain le 20 juillet.

Dans un récent communiqué rapporté par la presse américaine, Joe Biden a indiqué que ce sommet vise à établir un nouvel engagement économique, à promouvoir la démocratie et les droits humains, à faire progresser la paix et la sécurité et à relever des défis tels que la sécurité alimentaire et le changement climatique ainsi que la pandémie de COVID-19.

Le mouvement séparatiste du polisario n’aura donc pas de place à cette réunion. Cette décision de l’administration Biden vient réitérer la position des Etats Unis concernant la marocanité du Sahara telle que reconnue sous le mandat présidentiel de Donald Trump.

Ce n’est pas la première fois que le mouvement séparatiste est mis à l’écart par la première puissance mondiale. Lors de l’édition 2014 du sommet Etats Unis-Afrique, il n’a pas non plus été invité par l’ancien président américain Barack Obama, qui a fait valoir que son pays ne reconnait pas cette entité.

Les Etats Unis ne font que consacrer une position habituelle lors de différents forums. A part le précédent de l’Union européenne qui a permis au polisario d’être présent aux sommets UE-UA sous prétexte qu’il fait partie de l’Union africaine.

La dernière intrusion du mouvement séparatiste a été le fait de la Tunisie, lorsque le président tunisien a reçu, en août dernier, le chef du polisario avant la tenue du forum Ticad (Tokyo International Conference on African Development). Un geste malencontreux qui a fait réagir avec fermeté le Japon, lequel s’est désolidarisé de l’attitude tunisienne, en réaffirmant sa position de non reconnaissance du mouvement séparatiste.

Outre le polisario, d’autres pays du continent africain ont été écartés du sommet Etats Unis- Afrique, à savoir ceux qui ont connu des coups d’Etat et dont l’appartenance a été suspendue à l’Union africaine (Burkina Faso, Soudan, Mali et Guinée).








🔴 Top News