L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Sommet Corée-Afrique : Séoul déroule le tapis rouge au Maroc et écarte le Polisario


Rédigé par Anass Machloukh Mardi 2 Janvier 2024

Selon des sources diplomatiques, la République de Corée s’apprête à abriter dans quelques mois un Sommet avec l’Afrique auquel le Maroc est convié. Le Polisario est écarté. Détails.




La République de Corée s’apprête à abriter la première édition d’un Sommet avec les Etats africains à l’instar de ce que font d’autres puissances économiques mondiales. Prévu en juin prochain, ce sommet est en cours de préparation. 

Selon des sources diplomatiques contactées par “L’Opinion”, le Maroc fait partie des pays auxquels l’invitation a été adressée. Seuls les Etats membres de l’Organisation des Nations Unies sont conviés au Sommet qui aura lieu à Séoul, apprend-on des mêmes sources. 

Cela dit, le Polisario est écarté de la liste des convives. Entité fantoche, le front séparatiste n’aura pas droit à un ticket d’entrée puisqu’il n’a pas les attributs de l’Etat. Évidemment que tout pays , qui se veut sérieux, ne peut traiter avec une entité dépourvue de forme juridique. 

Séoul veut éviter l’épisode malencontreux du dernier Sommet de la TICAD, où le Japon s’est vu embarrassé par la présence du front séparatiste dont une délégation a été invitée unilatéralement par la Tunisie (pays hôte) sans son feu vert. Le gouvernement japonais a dû officiellement réagir pour rappeler qu’il ne reconnaît pas la pseudo “rasd”. 

La République de Corée veut éviter ce genre d’incidents en invitant uniquement les Etats reconnus comme tels. Séoul veut resserrer les liens économiques avec l’Afrique pour se faire une place plus importante dans un contexte de forte compétition internationale sur les potentialités qu’offre le continent africain. 

Séoul se présente comme un partenaire fiable désireux de contribuer au développement du continent dans le cadre d’un partenariat mutuellement bénéfique. Le gouvernement coréen a commencé à afficher ses ambitions en Afrique depuis des années. Lors de la 6ème conférence de la Conférence sur la Coopération économique entre la Corée et l’Afrique (KOAFEC), Séoul avait annoncé son intention d’investir cinq milliards de dollars dans plusieurs secteurs, dont l’Industrie et de l’Energie et les nouvelles technologies. Le KOAFEC est donc le bras armé de la Corée dans sa stratégie africaine. A noter que la réunion ministérielle de 2023 a réuni trente-trois dirigeants responsables africains du secteur public et privé. 

Pour sa part, le Maroc occupe une place primordiale dans la nouvelle stratégie africaine de la Corée qui veut promouvoir son commerce bilatéral avec le Royaume. Actuellement, le volume des échanges commerciaux s'élève à 620 millions de dollars. Un niveau en deçà des ambitions de Séoul qui est en cours de négociation d’un nouvel accord de partenariat économique avec Rabat. Il ne s’agit pas d’un accord de libre-échange, selon nos sources, mais d'un accord ayant pour vocation de promouvoir les échanges par la baisse des tarifs douaniers.  








🔴 Top News