Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

Soldes d’été, une bonne affaire ?


Rédigé par Meryem EL BARHRASSI le Dimanche 20 Juin 2021

Chaque été, la folie des soldes gagne les magasins de prêt-à-porter. De 20 à 70%, les commerçants sacrifient leurs prix pour écouler leurs stocks avant l’arrivée de la collection automne-hiver. Mais le client est-il vraiment gagnant au bout du compte ?




Deux fois par an, pendant six semaines, les soldes ont lieu. Les soldes d’été commencent cette année en juillet. Avec les publicités à répétition et les grandes affiches rouges, il est impossible de les manquer. Préparer la liste des incontournables, des grosses envies qu’on ne s’autorise pas le reste de l’année, voire de folies, c’est un moment attendu par tous et où une euphorie peut s’emparer des plus avisés.
La Fédération marocaine du commerce en réseau (FMCR) fixe la date des soldes d’été au 28 juillet prochain. Les soldes d’hiver 2021, organisés pour la première fois de manière coordonnée avec les principaux acteurs du secteur du retail, ont connu un véritable succès et ont sans conteste permis d’atténuer un tant soit peu les impacts de la crise sanitaire. Dans la continuité de cette action commune réussie, et afin de réguler une nouvelle fois cette période structurante pour la profession, la FMCR a décidé de reporter la date des soldes après la fête de Aïd Al Adha. «Comme pour les soldes d’hiver, cette décision a été prise en concertation avec un large panel représentatif des commerces et en parfaite coordination avec les gestionnaires d’ensembles commerciaux (galeries, parcs d’activité et centres commerciaux). Objectif : réguler la pratique des soldes, dans l’intérêt des consommateurs d’une part, et garantir une concurrence loyale entre les opérateurs d’autre part », déclare Amine Abouyoub, membre de la FMCR. Rappelons que la fédération regroupe plus de 500 enseignes et emploie plus de 600.000 personnes. «Les soldes d’hiver ont été très positives pour l’ensemble des retailers. Il y a un consensus général sur le fait qu’elles se sont bien passées. Seulement, il y a eu un peu moins d’affluence que d’habitude, ce qui s’explique par le contexte du Covid. Mais là, avec les nouvelles dispositions en vigueur, nous pensons que les soldes d’été seront meilleurs que ceux d’hiver. Nous restons très positifs», ajoute Amine Abouyoub.

L’attente des MRE : pourquoi ce Timing ?

Les instructions royales visant à faciliter la traversée des MRE à travers un dispositif spécial n’ont pas eu pour seul effet de susciter un réel engouement et d’éveiller l’envie chez les MRE de passer l’été au Maroc. Des pans entiers de l’économie marocaine voient d’un bon oeil cette initiative qui va certainement donner un coup de pouce à la relance économique. Les retailers attendent beaucoup du retour des MRE et de l’engouement exceptionnel que suscite cette année l’opération Marhaba 2021.
La FMCR a essayé de trouver une date qui donne du sens à cette période de promotion. « La fête de Aïd Al Adha tombe en plein milieu du mois de juillet. C’est une période où les ménages marocains font beaucoup de dépenses, nous nous sommes dit qu’il valait mieux annoncer une date de soldes qui soit bénéfique à tout le monde, à la fois pour les clients en termes de pouvoir d’achat et pour les retailers.
C’est la raison pour laquelle nous avons reporté les soldes d’été d’un mois par rapport à ce qu’on a l’habitude de faire», explique Amine Abouyoub. Habituellement, la date de début des soldes était fixée à fin juin, début juillet. L’enjeu du timing de cette annonce est de bénéficier d’une période de solde «positive», de donner de la visibilité à l’ensemble des acteurs économiques intéressés par les soldes, de façon à s’organiser pour pouvoir préparer correctement cette période de solde.

La date de fin : que dit la réglementation ?

Les retailers ont-ils, cette foisci, réussi à trouver un consensus sur la date de fin des soldes d’été ? «Pour l’instant, la fédération a surtout pour but de mettre en place une date que tout le monde va respecter ». La date de fin, on la laisse à la discrétion des différentes enseignes. Les soldes dureront 4 à 6 semaines maximum.La loi 31-08 relative à la protection du consommateur souligne que le commerçant est dans l’obligation d’afficher la date de fin des soldes pour que le consommateur soit averti», explique le membre de la FMCR. Autres dispositions de la loi sur la protection du consommateur : il doit indiquer sur les articles le prix initial, qui sera barré, et le prix durant les soldes. La réduction peut aussi être indiquée par un pourcentage.
D’après la FMCR, «la grande majorité des retailers se sont engagés à participer à ces soldes d’été. L’ensemble des malls et centres commerciaux souscrivent à cette action». L’autre objectif de cette annonce officielle est d’envoyer un indicateur clair à l’ensemble des commerces et acteurs de l’écosystème qui ne sont pas dans ce schéma afin que ceux-ci s’y inscrivent.
Meryem EL BARHRASSI



 

  


Dans la même rubrique :
< >