L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Séisme d’Al-Haouz : voir, se faire voir ou agir ?


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Dimanche 24 Septembre 2023



Séisme d’Al-Haouz : voir, se faire voir ou agir ?
Alors que deux semaines se sont maintenant écoulées depuis que la terre a gravement tremblé dans la région d’Al-Haouz, les images de certains responsables gouvernementaux en déplacement sur les lieux du séisme, dont le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, le ministre de l’Equipement Nizar Baraka, ou celui de la Culture Mehdi Bensaïd, commencent enfin à filtrer dans la presse et, surtout, sur ces fameux réseaux sociaux devenus, par la force d’on ne sait quelle fatalité, le véritable baromètre de popularité ou d’impopularité de telle ou telle autre personnalité.

Avant ces déplacements, et même pendant, que n’a-t-on pas lu et entendu concernant l’inaction, la passivité et le manque d’implication de tout responsable qui n’avait pas pris le soin de mitrailler les médias et les réseaux sociaux de clichés et de vidéos de lui, en train de sillonner les ruines du séisme, versant quelques larmes ou distribuant aides et sourires compatissants aux rescapés. Mais soyons clairs : la seule présence officielle qui comptait au-lendemain du séisme aux yeux des rescapés, comme aux yeux de tous les Marocains, est celle réconfortante, rassurante et hautement symbolique de la plus haute autorité du pays, en l’occurrence Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Pour ce qui est des hauts responsables gouvernementaux, il va sans dire que pendant la phase préparatoire de la stratégie marocaine de riposte aux effets du séisme, élaborée en application des hautes directives du Souverain, leur présence était plus souhaitable et surtout plus utile au sein des “Situation Rooms” de Rabat que parmi les ruines du séisme d’Al-Haouz où s’affairaient déjà les secouristes issus de tous les corps étatiques concernés, en plus des milliers de bonnes âmes volontaires, pour apporter aide et soutien moral et matériel aux populations sinistrées.

Par souci d’efficacité, mais sans doute aussi par pudeur, la plupart de nos responsables gouvernementaux, même ceux qui en avaient irrésistiblement envie par pure compassion humaine, se sont donc sciemment abstenus de faire tout déplacement précoce ou inopportun sur les lieux du séisme afin de se consacrer à leurs tâches respectives, mais aussi afin d’éviter les mauvaises interprétations politiciennes auxquelles ce genre d’actions peuvent donner lieu.

Maintenant que la phase préparatoire a été bouclée dans un temps record, permettant de passer rapidement à la phase d’exécution et de réalisation des plans élaborés à Rabat, nos responsables ont décidé que le temps était désormais propice pour aller s’enquérir de l’état d’avancement de la multitude de travaux et de chantiers initiés par leurs soins, chacun dans son domaine respectif, et surtout pour apporter leur sympathie et leur soutien à leurs concitoyens frappés par le malheur. 



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News