Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Sécurité routière : Mohammed Abdeljalil insatisfait des résultats "en deçà des aspirations"


Rédigé par La Rédaction le Samedi 19 Février 2022

Le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed AbdelJalil, a présidé, vendredi à Rabat, les travaux de la réunion du Comité permanent de la sécurité routière, à l'occasion de la célébration de la Journée nationale dédiée à cette thématique. Dans la guerre routière, le Maroc continue de battre en retraite. Jusqu'à présent, le pays n'a pu réduire que de 3% le nombre de victimes d'accidents, alors qu'il se fixe l'objectif de 50% d'ici 2026. Ceci a poussé le ministre istiqlalien à appeler les parties prenantes à fournir davantage d'efforts pour atteindre les objectifs de la stratégie nationale de sécurité routière dans les prochaines années. Détails



Sécurité routière : Mohammed Abdeljalil insatisfait des résultats "en deçà des aspirations"

La réunion a rassemblé de hauts responsables relevant des administrations et établissements publics concernés, de la Direction générale de la sûreté nationale, de la Gendarmerie royale et de de la Direction générale de la protection civile.

Elle a été consacrée à l’examen des statistiques provisoires des accidents de la circulation routière au titre de l'année 2021, à la présentation du bilan du programme d’actions de l'année 2021, ainsi qu'à la présentation du projet du plan d’actions pour l'exercice en cours.

(Avec MAP) 

Il est à souligner que l'année 2021 est la dernière du premier plan d’actions quinquennal de la stratégie nationale de sécurité routière pour la période 2017-2026, qui s’est fixé un objectif ambitieux, celui de réduire de 50% le nombre des tués, victimes des accidents de la circulation, à l’horizon de 2026, et 25% à l’horizon 2021.

Les résultats enregistrés, notamment une diminution ne dépassant pas 3% du nombre des tués pour l’année 2019, "restent en deçà des aspirations des objectifs de la stratégie et du plan d’action", indique un communiqué du ministère du Transport et de la Logistique.

Ledit plan, varié et multidimensionnel, était constitué de plusieurs projets relatifs à l’aménagement des infrastructures routières, l'amélioration de l’état mécanique des véhicules, l'encadrement du comportement humain, le renforcement du contrôle routier, le renforcement des capacités par la formation, la communication et la sensibilisation au profit des usagers de la route, ainsi que l’amélioration des conditions de prises en charge des victimes des accidents de la circulation, a rappelé la même source.

De ce fait, M. Abdeljalil a invité toutes les parties prenantes "à redoubler leurs efforts et à mobiliser les moyens nécessaires pour garantir l’atteinte des objectifs du deuxième quinquennat".