Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Secteur foncier : Les grandes lignes des réalisations du ministère des Habous


Rédigé par Achraf EL OUAD le Vendredi 17 Septembre 2021

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a publié son bulletin de réalisations au titre de l’année 2020. Ce bilan expose les grandes lignes des réalisations du ministère dans ses principaux domaines d’intervention, notamment le renforcement des biens Habous et l’amélioration de leur rentabilité.



Le patrimoine Habous est constitué de propriétés urbaines, principalement d’immeubles à revenus et de propriétés agricoles constituées en waqf. Pour les biens urbains, il s’agit d’immeubles à revenus qui comprennent des locaux à usage d’habitation – commercial, artisanal ou professionnel – ainsi que les propriétés grevées de droits coutumiers et les terrains nus situés à l’intérieur du périmètre urbain. Ces biens constituent le plus important patrimoine immobilier Habous, tant par leur nombre et variété que par leur rentabilité financière.

En dépit de la crise économique qu’a connue le Maroc suite à la propagation du Covid-19, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a continué à mettre en place son programme de renforcement et d’entretien desdits biens Habous, et ce, dans les différentes régions du Royaume.

Pour ce faire, le ministère a conclu plusieurs contrats de partenariat avec des promoteurs immobiliers pour financer la mise en oeuvre de différents projets, dans le cadre de la diversification des domaines d’investissement et la recherche d’autres ressources pour les financer. Le ministère contribue auxdits projets avec ses biens immobiliers et le partenaire s’occupe du financement complet.

En 2020, le nombre de projets d’investissement réalisés dans le cadre d’un cofinancement a atteint 40 projets, notamment les lotissements de Marrakech et Oujda aux titres fonciers respectifs numéro M/230842 et O/23522 mis en place sur des terres Habous, générant des revenus annuels par le biais de loyers.

Quant à la réparation et l’entretien de biens Habous à revenus, le ministère a poursuivi la mise en oeuvre de son programme visant à entretenir et rénover un certain nombre de propriétés Habous afin de les préserver et prolonger leur durée de vie.

L’année 2020 a été marquée par le démarrage de plusieurs chantiers dont l’aménagement et la réparation de la Zaouïa Sidi Lhouari à Errachidia (148.944 DH), la construction d’un complexe résidentiel à Salé (13.251.597 DH), la rénovation de plusieurs magasins à El-Jadida (107.016 DH), ainsi que les travaux de construction et de destruction de plusieurs bâtiments Habous sur l’ensemble du territoire marocain. Une enveloppe budgétaire de 27.396.287 DH a été consacrée pour ces projets de réparation et d’entretien.

Etablissements sociaux et culturels des Habous

En accord avec les objectifs sociaux et culturels du ministère des Habous et des Affaires islamiques, l’année 2020 a connu la mise en place d’un programme de restauration d’un ensemble d’institutions à caractère social et culturel, à savoir l’aménagement de la Zaouïa Sidi Boukil à Midelt pour un budget de 664.588 DH, la rénovation des mausolées Sidi Abdellah Elmekkaoui et Sidi Abdelaziz à Sefrou pour des budgets respectifs de 141.225 et 41.358 DH.

En outre, la même année a connu la reprise de travaux pour des projets ayant préalablement commencé, notamment la rénovation de plusieurs mausolées à Ksar El-Kébir, Taza et Sefrou, et la restauration de différentes Zaouïas à Zerhoun, Tétouan, Marrakech et Errachidia. La plupart de ces projets ont été achevés tandis que le reste est en phase très avancée de travaux. L’élaboration de ces chantiers a coûté plus de 12.000.000 de Dirhams.

Biens immobiliers des Habous et conventions de partenariat

Le ministère a mis en oeuvre des projets d’investissement à caractère économique, social ou caritatif sur la base de fonds rassemblés à travers les accords de partenariat avec des secteurs gouvernementaux, des institutions publiques ou des institutions de la société civile et la contribution de la tutelle dans des projets rentables avec leurs biens immobiliers ou des sommes d’argent.

Ces projets ont contribué à permettre à un grand nombre de familles de bénéficier d’un logement décent et à plusieurs vendeurs ambulants d’exercer un commerce structuré. La contribution du ministère dans le cadre de ces projets d’investissement en 2020 est estimée à 95.100.100 DH.
 
Achraf EL OUAD

 

L'info...Graphie

Secteur foncier : Les grandes lignes des réalisations du ministère des Habous