L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Salon international de l’Agriculture du Maroc: L’édition 2023 rythmée par des records et des nouveautés


Rédigé par Wolondouka SIDIBE Jeudi 4 Mai 2023

SIAM 2023 a ouvert ses portes, mardi 2 mai à Meknès. Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette édition est déjà une réussite au regard des records et des nouveautés qui sont enregistrés : 550 coopératives, 40 start-ups, 68 pays participants, le tout étalé sur 110.000 m2 contre 100.000 en 2019. Et ce n’est pas tout. Explications.



C’est sur les chapeaux de roues qu’a démarré la 15ème édition du Salon international de l’agriculture du Maroc, placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.Et c’est le chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, qui a donné le coup d’envoi de ce rendez-vous agricole mondialement reconnu, en présence de plusieurs ministres,notamment de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, et du ministre délégué Chargé du Budget, Fouzi Lekjaa.

D’autres invités de marque étaient de la partie, en l’occurrence l’Ambassadeur de la Grande Bretagne au Maroc, Simon Martin. Il ne pouvait en être autrement puisque son pays est l’hôte de cette édition 2023. En visitant ce Salon, on est émerveillé par la beauté des stands mais aussi par la grandeur de la superficie qui y est consacrée. En la matière, les chiffres parlent d’eux-mêmes.

En effet, la superficie totale est passée de 100.000m2 à 110.000 m2. Le pôle international, lui seul sur plus d’un hectare, accueille 68 pays, tandis que 550 coopératives se sont installées sur le pôle terroir. Les nouvelles technologies ne sont pas en reste, 40 start-ups ont répondu présent à cette manifestation agricole car il s’agit de l’agriculture de demain. Toujours avec les chiffres, SIAM 2023 regroupe quelque 1376 exposants. Et ce n’est pas tout puisque 30 ministres africains débattent, ce jeudi, lors d’une conférence axée autour des changements climatiques.

C’est dire toute l’importance que le Maroc accorde au secteur agricole. Une place de choix pour le développement du royaume. En témoignent les investissements agricoles qui vont crescendo d’année en année malgré les aléas climatiques, pour ne pas dire la sécheresse. Pour avoir une idée, la moyenne annuelle des ressources mobilisées à travers le budget général de l’Etat (BGE) entre 2009 et 2019 s’élève à 6,8 milliards de dirhams, avec un taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 10%. Il est à noter que 91% des ressources mobilisées annuellement au titre du BGE sont exécutées au niveau des régions, soit un montant cumulé de 72,5 milliards de dirhams entre 2008 et 2019.
 
Encouragements et soutiens

Pour mener à bien leur politique agricole, plusieurs structures interagissent, à savoir entre autres, les Directions Centrales, les Directions Régionales de l’Agriculture (DRA), les Directions Provinciales de l’Agriculture (DPA), les Offices Régionaux de Mise en Valeur Agricole (ORMVA), ainsi que les établissements de formation... Autrement dit, les succès et l’engouement que le SIAM enregistrés dans ses différentes éditions ne sont pas le fruit du hasard. C’est l’engagement d’une politique volontariste de l’Etat et le savoir-faire des professionnels du secteur agricole.

Le partenariat du Maroc avec différents pays, à travers des accords agricoles, constituent également une vision pour protéger et booster la production nationale agricole, mais aussi pour encourager et soutenir les acteurs via des politiques incitatives avec un financement adéquat. SIAM 2023 ne fera pas exception. Plusieurs initiatives verront le jour lors de ce Salon.

Dans cette optique, il y a déjà le « Lancement des premières Alliances Productives au Maroc » au cours duquel a eu lieu la signature de quatre conventions-cadres de partenariat pour la mise en place d’un projet d’alliances productives entre le ministère de l’Agriculture représenté par l’Agence pour le Développement Agricole et 4 partenaires commerciaux, à savoir « Marjane Holding », la société « Nectarome Marrakech», la société « VerdeOrto » et la société « VMM ».

De son côté, MoroccoFoodex et le BLE Allemand renforcent leur coopération à travers la signature d’un plan d’action triennal dans le domaine du contrôle technique des fruits et légumes. Tandis que quatre autres conventions de partenariat ont été signées entre le Pôle Digital de l’Agriculture, de la Forêt et l’Observatoire de la Sécheresse et des partenaires stratégiques.

Pour ce qui est du pays hôte de SIAM 2023, qu’est le Royaume-Uni, il conviendrait de rappeler qu’un mémorandum d'entente (MoU) pour la coopération dans le secteur de l'agriculture et du développement rural a été signé entre le Maroc et ce pays. Il s’agit des volontés communes de coopérer autour de la recherche scientifique, la résilience au changement climatique, le renforcement des capacités et l'innovation agricole
 
Exportations marocaines

La rencontre a offert un espace d’échange entre les opérateurs et les professionnels des deux parties sur les aspects de renforcement de la coopération, du partenariat et des échanges dans le secteur agricole et agroalimentaire tant sur le plan technique que sur le plan commercial et des affaires. Il est bon de rappeler, à cet égard, que le secteur agricole du Royaume-Uni représente 0,7% du PIB du pays, répondant à environ 60% de sa propre demande alimentaire. En outre, 70% de la superficie totale du pays est une superficie agricole utile avec comme principales cultures les pommes de terre, les betteraves, le blé et l'orge.

Mieux, le Royaume-Uni se positionne en tant que 4ème importateur à l’échelle internationale des produits alimentaires agricoles et maritimes marocaines. La valeur des exportations marocaines agro-alimentaires vers le Royaume-Uni a atteint près de 5,94 milliards de dirhams en 2022, soit une croissance de 57% par rapport à l’année 2021 et une croissance de 635% par rapport à 2010. Les exportations agro-alimentaires ont représenté en 2022, une part en valeur de 36%, et une part en volume de 73% par rapport aux exportations totales du Maroc à destination de ce marché.

De l’avis des exposants, le SIAM est devenu un grand rendez-vous mondial incontournable. A ce sujet, Yann Lebleu, Chef de mission Maghreb-Afrique à l’Intercéréales-France, ne manque pas de qualificatifs pour le succès éclatant du Salon. Et il sait de quoi il parle car sa structure a été présente depuis les débuts SIAM. Toujours est-il que l’édition 2023 aura battu tous les records puisque quelque 900.000 visiteurs sont attendus.
 
Wolondouka SIDIBE

Bon à savoir

Au stand de l’UE, les visiteurs peuvent s’informer sur les opportunités commerciales dans le domaine de l’agriculture, sur les programmes de coopération dans le domaine agricole entre le Royaume du Maroc et l’UE, y compris la BEI. En effet, le SIAM représente, lit-on dans un communiqué, une plateforme privilégiée pour mettre à l’honneur l’agriculture durable, un enjeu primordial du Partenariat Vert Maroc-UE qui vise à consolider la coopération en matière de protection de l’environnement, de préservation de la biodiversité et de lutte contre le changement climatique.Le programme « Al Ard Al Khadraa – Terre Verte » est l’une des traductions concrètes de ce partenariat.

Ce programme, financé à hauteur de 115 millions d’euros (1,26 milliard de dirhams), vise à soutenir les aspects verts, inclusifs et innovants des deux stratégies nationales du Royaume « Génération verte » et « Forêts du Maroc ». Il témoigne de l’importance accordée par l’UE à l’amélioration de la durabilité environnementale et économique des activités agricoles et forestières, tout en favorisant l’entrepreneuriat vert et l'inclusion sociale et économique des populations rurales.








🔴 Top News