Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Salé : La ville des corsaires, où l’héritage est impérissable


le Mardi 14 Juillet 2020

Le patrimoine de Salé mérite d’être préservé, et mis en avant. La ville a connu plusieurs rénovations, pour un maintien, espérons-le, plus serein.



Salé : La ville des corsaires, où l’héritage est impérissable
Située au bord de l’Océan Atlantique, cette ville dispose de son propre vécu, le patrimoine de la ville de Salé fait preuve d’une force d’âme contre son manque de visibilité et de reconnaissance. Néanmoins, plusieurs aménagements ont été effectués dans les bâtisses ancestrales de la ville. Contactés par nos soins, les responsables de l’agence Taoufik Eloufir Architecte, en charge de la restauration de plusieurs sites emblématiques de la ville, nous livrent les projets en cours et à venir.

Bab Fès et Bab Sebta

Parmi les projets, pris en charge par l’agence Taoufik Eloufir Architecte, on peut compter Bab Fès. Il est prévu dans le cadre de la convention de la réhabilitation de l’ancienne médina de Salé que la porte Bab Fès, soit une galerie d’art. De ce fait, l’intervention sur le site a pour but de restaurer, réaménager et sublimer cet espace dont l’action architecturale sur l’existant se fait en respectant la structure et les volumes présent. L’agence rapporte qu’en effet, afin de donner une atmosphère chaleureuse, traditionnelle et contemporaine à la galerie, un habillage en bois d’essence chaude est prévu pour revêtir les poutres ; éléments structurels qui donnent leur cachet à ce lieu; avec une insertion de résille mauresque en bois ainsi que la présence de zellige aux bases inférieures et supérieures des poteaux apportent un aspect traditionnel à l’ensemble. Une résille traditionnelle marocaine vient orner les faux plafonds, tout en dialoguant esthétiquement avec les poutres et les poteaux.

L’agence a également la charge de la réhabilitation de l’ancienne médina de Salé afin que la porte Bab Sebta soit un espace d’accueil et d’orientation pour les touristes, s’inscrivant dans le futur parcours touristique reliant les monuments et les places de la médina de Salé. Située en zone d’entrée et de sortie au Nord de Salé, la problématique de la mise en valeur de « l’espace urbain résiduel » est ainsi primordiale. L’intervention à ce niveau doit donc favoriser le développement des potentialités de cette vaste zone en tant que lieu de transition, mais surtout pour son statut de porte d’entrée symbolique de Salé.

Complexe Lalla Meryem

Outre ces rénovations, d’autres projets sont pris en charge par l’agence, dont le complexe Lalla Meryem de qualification sociale. Ce dernier est situé sur l’Avenue Madiouna, au cœur du quartier de Bettana à Salé. Son réaménagement incarnera l’essence même d’une architecture contemporaine alliant tradition, modernité et respect environnemental. Ce projet est le fruit d’une réflexion profonde qui veut s’intégrer dans le site avec des façades translucides, privilégiant l’aspect environnemental et écologique grâce au jardin intérieur et à l’atrium.

Kenza Aziouzi

  


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Septembre 2020 - 21:04 Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts